Sélectionner une page

XXIXe dimanche du temps ordinaire-A- Journée des missions Textes: Is. 45, 1.4-6; 96,1a.3.4-5b.7-8a.9a.10ac; 1 Thes. 1, 1-5b; Mat. 22, 15-21

Ce dimanche, journée missionnaire, nous entendons ces lectures qui nous recommandent de recentrer notre vie sur Dieu. C’est le message dans la première lecture: «Je suis le Seigneur ton Dieu, il n’en est pas d’autre; hors moi, pas de Dieu.» Ce Dieu qui se révèle est un Dieu libérateur et sauveur. Son message est adressé à un peuple qui vient de vivre une longue période d’exil. Il a été anéanti et humilié. Mais le prophète lui annonce qu’il va pouvoir retrouver sa dignité.
Ils sont nombreux aujourd’hui ceux qui ont tout perdu. Cette journée missionnaire nous rappelle que pour le Seigneur, la priorité c’est le petit, le pauvre, celui qui a perdu ou oublié sa dignité.
Nous sommes tous appelés et envoyés pour annoncer «la joie de l’Évangile». C’est l’appel que nous adresse le Pape François.
L’apôtre Paul a été appelé puis envoyé pour annoncer le Bonne Nouvelle de l’évangile au monde païen. Cette annonce n’a pas été vaine. Elle a porté du fruit: «votre foi est active, votre charité se donne de la peine, votre espérance tient bon…» Paul découvre que le principal travail c’est Dieu qui le fait dans le cœur des hommes. Et il rend grâce à Dieu.
Cette lettre de Paul aux Thessaloniciens nous rejoint à l’occasion de cette journée missionnaire. Lui-même a été un passionné de l’annonce de l’évangile au monde païen. Aujourd’hui, il y a des hommes et des femmes qui quittent leur pays et partent comme missionnaires.
L’annonce de la Bonne Nouvelle a toujours rencontré des oppositions. L’évangile nous montre des gens qui se mettent d’accord pour tendre un piège à Jésus; c’est ce qui se passe aujourd’hui.
Mais Jésus ne se laisse pas piéger. Il dénonce d’abord leur hypocrisie en utilisant la monnaie de l’empereur. La pièce de monnaie que ses adversaires lui ont présentée portait la marque de César. Il est donc normal qu’ils lui rendent ce qui lui est dû. Mais la marque que nous portons est d’un tout autre ordre: c’est celle de Dieu. Au jour de notre baptême, nous avons été marqués de la croix du Christ. Cette marque oriente toute notre vie.
Rendre à Dieu ce qui lui est dû, c’est d’abord s’imprégner de son amour, c’est l’accueillir dans notre vie. Etes-vous sûrs de rendre à Dieu ce qui est à Dieu? En l’occurrence, il s’agit de reconnaître en Jésus celui qui «est à Dieu».
César n’est que César; les rois de la terre ne sont en réalité que des roitelets. Leur royauté est passagère et le royaume de Dieu est d’un tout autre ordre: c’est au sein même des royaumes de la terre que toute œuvre d’amour et de fraternité fait grandir le seul Royaume de Dieu.
En ce dimanche, Seigneur, nous voulons, te rendre ce qui te revient. Sois avec nous pour que l’évangile soit annoncé dans le monde entier!
Amen!

Fr. Carlos CORREIA, Sss
(Pointe-Noire)

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 75 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 75 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

29 octobre 2020 11 h 39 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (29 948)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 172)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 489)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 581
  • 44 935
  • 5 392
  • 1 225
  • 4
  • 12
  • 1
  • 25 octobre 2020
venenatis, id libero porta. Aliquam eleifend