Sélectionner une page

XVIIIe SESSION ORDINAIRE DE LA CEEAC A LIBREVILLE : Denis Sassou-Nguesso a pris le flambeau

XVIIIe SESSION ORDINAIRE DE LA CEEAC A LIBREVILLE : Denis Sassou-Nguesso a pris le flambeau

La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) a tenu sa 18e session ordinaire dans la capitale gabonaise Libreville. Au terme de celle-ci, le Gabonais Ali Bongo Ondimba, Président en exercice de la Communauté a passé le flambeau à son homologue, le Congolais Denis Sassou Nguesso.

Le sommet a réuni cinq chefs d’Etat de la région: Idriss Déby Itno du Tchad, Denis Sassou Nguesso du Congo, Faustin Archange Touadera de la République centrafricaine, Evariste Ndayishimiye du Burundi, et João Manuel Lourenço d’Angola qui ont répondu à l’invitation du Président gabonais Ali Bongo Ondimba.
Parmi les points en débats au cours des travaux, il y avait les contributions statutaires des Etats membres, au plan stratégique indicatif à moyen terme 2021-2025 et au plan d’action prioritaire 2021 de la Communauté; la rationalisation des Communautés économiques régionales en Afrique centrale; le Règlement intérieur du Comité des représentants permanents (COREP); la situation politique en RCA, et aussi la passation de pouvoir à la tête de cette organisation.
«Nous avons, ensemble, fait aboutir la réforme de cette institution conformément au mandat que vous m’aviez confié. Une réforme profonde qui s’ancre dans les aspirations profondes de notre jeunesse. Car, c’est pour elle que nous devons bâtir une conscience et une citoyenneté communautaires», a déclaré le Président gabonais à l’ouverture des assises.
«Au moment où je passe le flambeau à mon frère, le Président Denis Sassou Nguesso, je suis ravi de vous annoncer que 10 des 11 Etats de notre communauté ont déjà ratifié le Traité révisé», a indiqué Ali Bongo qui a précisé que la ratification par le onzième pays est déjà bien avancée.
Depuis N’Djamena, en 2015, les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC avaient décidé de réformer leur organisation communautaire. La mission a été confiée au chef de l’Etat gabonais, qui a réussi ce challenge qualifié d’«historique». Du Secrétariat général, le dossier est désormais passé à la Commission qui s’occupe de l’administration de l’institution régionale.
Depuis septembre dernier, les membres de la Commission, «issus de la vision forte, commune et moderne de la CEEAC» dont le Président Ali Bongo a reçu le serment, sont à l’ouvrage pour répondre aux défis de l’intégration régionale, du renforcement de l’économie et de la libre circulation des biens et des personnes.
Au terme de la session, le Président Sassou Nguesso a succédé au Président Ali Bongo Ondimba à la tête de la CEEAC. Il devra s’employer à poursuivre la mise en œuvre de la réforme institutionnelle de l’organisation.

A.G.NGOUMA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

21 janvier 2021 9 h 57 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (94 232)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 312)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 701)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 711
  • 1 706
  • 75 449
  • 16 janvier 2021
consequat. pulvinar lectus justo Donec dapibus odio facilisis Curabitur adipiscing