Sélectionner une page

Vie scolaire : Après le bac, comment réussir aux concours? 

Vie scolaire : Après le bac, comment réussir aux concours? 

Être admis au bac est une chose, l’être à un concours en est une autre. Si le premier ouvre à l’élève un vaste champ d’opportunités, le second le canalise dans un domaine professionnel spécifique
On sait qu’au Congo le plus grand employeur est l’État. Ce qui justifie notamment l’engouement des nouveaux bacheliers vers les écoles spéciales de l’université Marien-Ngouabi via les concours. Comment figurer parmi les élus au milieu d’une kyrielle de prétendants? En tout cas, il n’y a pas de solution magique. Mais l’expérience suggère des démarches plus raisonnables souvent négligées à cause de l’euphorie de la réussite qui fait oublier l’essentiel. D’abord, il est judicieux de faire une pause d’au moins une semaine pour le repos intellectuel. Puis commencer la procédure assez pénible du retrait des pièces nécessaires (attestations de réussite légalisées, extrait d’acte naissance, casier judiciaire et certificat de nationalité, certificat médical, etc.) relatives aux concours qu’on veut passer suivant la série de son bac et ses capacités, car il faut savoir choisir là où l’on s’en sortira le mieux possible.
Pour ne pas se tromper dans son choix, il convient de rassembler les informations en temps utile sur les concours qui s’offrent. Et après avoir déposé ses dossiers de concours dans les établissements recommandés, reste à se concentrer davantage sur la préparation des épreuves, seul ou en petits groupes.
La révision des sujets des concours précédents peut se révéler profitable. Le jour J, sans se laisser aller à la panique, à l’excès de zèle ou à la précipitation, le candidat doit veiller à bien remplir son identité sur la copie ainsi que les codes prévus pour la circonstance, sans oublier de présenter une copie propre et lisible qui dénote a priori la qualité et le sérieux du candidat.
A signaler tout de même qu’il ne faut pas se fondre dans le pessimisme à cause du phénomène du «moro bosso», parce qu’on n’a pas un oncle ou une main invisible au-dessus pour vous pistonner…ce genre de manigance existe peut-être, mais ce n’est pas toujours le cas. Il ne faut donc pas désespérer avant d’avoir tenté sa chance. Il y a encore beaucoup de cadres honnêtes dans la république qui savent encourager le mérite, sans parti pris. N’ayez pas peur, osez!

Aubin Banzouzi

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

1 novembre 2020 2 h 10 min

Editorial

TROUBLE

Nous vivons une époque de grands retournements, où les notions et les concepts ne disent plus la même chose à tous. Telle est considérée valeur revendiquée, qui est une attitude décriée par d’autres. La vie, la mort, surtout en cette approche de la Toussaint que beaucoup assimilent à une fête célébrant la mort, n’aident pas à unifier les principes.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 524)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 241)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (13 059)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 63
  • 43 215
  • 5 646
  • 1 258
  • 4
  • 12
  • 1
  • 31 octobre 2020
sit libero fringilla id felis consectetur