Sélectionner une page

VIE POLITIQUE NATIONALE : Plusieurs partis de l’opposition écartés

VIE POLITIQUE NATIONALE : Plusieurs partis de l’opposition écartés

Le ministère de l’Intérieur a publié le 21 octobre dernier la liste des partis politiques reconnus officiellement en République du Congo. Quarante-cinq formations politiques seulement sur plus de deux-cent, ont été reconnues.

Pour le ministère de l’Intérieur, les partis écartés ne se seraient pas conformés aux dispositions de la loi N°20-2017 du 12 mai 2017, portant loi organique relative aux conditions de création, d’existence et aux modalités de financement des partis politiques qui, en son article 49, dispose: «Les partis politiques déjà créés disposent d’un délai de 6 mois à compter de la promulgation de cette loi organique pour s’y conformer».

Michel Mampouya

Beaucoup de partis de l’opposition manquent à l’appel. Il s’agit de l’Union pour la Démocratie et la République (UDR-MWINDA) de Paul Dihoulou; le PSDC (Parti Social-démocrate congolais) de Clément Miérassa; MSD (Mouvement pour la solidarité et le développement) de René Serge Blanchard Oba; PSVR (Parti de la sauvegarde des valeurs républicaines) de Michel Mampouya; UP (Union pour le progrès) de Jean-Martin Mbemba; La Convergence citoyenne de Bonaventure Mbaya; PAD (Parti pour l’alternance démocratique) d’Emmanuel Ngouélondelé; PR (Parti des républicains) de Paul Marie Mpouélé; ARC (Action pour la renaissance du Congo/Mwana Congo Telema) de Rigobert Ngouolali; UPDC (Union patriotique des démocrates congolais) d’Abel Godefroy Boucka; RFD (Rassemblement des forces pour la démocratie) de Joseph Hondjuila Miokono; MGCC (Mouvement général pour la construction du Congo) de Jean Michel Bokamba Yangouma; UMP (Union pour le mouvement populaire) de Digne Elvis Tsalissan Okombi;

Jean-Martin Mbemba

UPDS de Paul Abomangoli; RPDI de Ghislain Mboumba; ACULP de Clotaire Dikamona; FURC (Front uni pour les républicains congolais) de Raymond Timothée Mackitha; DDC (Dynamique pour le développement du Congo) d’Armand Mpourou; UPC (Union Pour le Congo) de Paulin Makaya; la CADD (Convention pour l’action, la démocratie et le développement) de André Salissa Okombi; le MVC du professeur Henri Boukoulou, le PSRD de Georges Ntsiba, etc.
Parmi les partis reconnus figurent le PCT (Parti congolais du travail) de Denis Sassou- Nguesso; UPDP (Union pour la démocratie et le progrès) de Célestin-Gongarad Nkoua; CLUB 2002 P.U.R (Parti pour l’unité et la République) de Juste Désiré Mondélé; MNLC (Mouvement national pour la libération du Congo) de Michel Mboussi-Ngouari; RC (Rassemblement des citoyens) de Claude Alphonse N’Silou; MDP (Mouvement pour la démocratie et le progrès) de Jean Claude Ibovi; MCDDI (Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral) d’Euloge Landry Kolélas; RDPS (Rassemblement pour la démocratie et le progrès social) de Jean Marc Thystère-Tchicaya; UR (Union pour la République) de Benjamin Boukoulou; RDD (Rassemblement pour la démocratie et le développement) de Jean Jacques Serge Yhombi Opango; MAR (Mouvement action et renouveau) de Roland Bouity Viaudo; URDC (Union pour la reconstruction et le développement du Congo) de Luc Daniel Adamo Mateta;

Paulin Makaya

UPADS (Union panafricaine pour la démocratie sociale) de Pascal Tsaty-Mabiala; UDR-MWINDA (Union pour la démocratie et la République) de Guy Romain Kinfoussia; UPRN (Union patriotique pour le renouveau national) de Mathias Dzon; MIS (Mouvement pour les intérêts et pour le salut) de Bonaventure Mizidy; CAR (Comité d’action pour le renouveau) de Clotaire Mboussa-Ellah; UFOVINA (Union des forces vices de la nation) de Jean Michel Ebaka; PRL (Parti républicain libéral) de Nicéphore Fylla de Saint-Eudes; CDR (Congrès pour la démocratie et la République) de Bonaventure Boudzika; DRD (Dynamique républicaine pour le développement) de Hellot Mantson Mampouya; La Chaîne de Joseph Kignoumbi Kia-Mboungou; PCAP (Parti pour la concorde et l’action politique) d’Alexis Ndinga; PAR (Parti pour l’action et la République Mâ) d’Anguios-Ganguia Engambé; URC (Union pour la reconstruction du Congo) de Dominique Basseyla; CODEMA (Congrès des démocrates africains) de Chris Antoine Walembaud; UDH-YUKI (Union des démocrates humanistes) de Guy Brice Parfait Kolélas; PULP (Parti pour l’unité, la liberté et le progrès) de Médard Moussodia; PPAD (Parti panafricain pour la démocratie et le progrès) de Nazaire Nzaou; MSDP (Mouvement social pour la démocratie et la paix) de Pascal Ngalibo; PC2E (Parti congolais écologiste et d’éthique) de Jean Ebina; MRPC (Mouvement pour le rassemblement du peuple congolais) de Sylvain Edoungatso; UDLC (Union des démocrates et des libéraux) de Gaspard Gaya-Magane; CPR (Club perspectives et réalités) de Hydevert Mouagni; CAP (Congrès africain pour le progrès) de Jean Itadi; LCEM (Le Congo en marche) de Jean Valère Mbani; APC (Action permanente pour le Congo) de Charles Rodrigue Malanda Samba; 3D-PS (Dynamique pour le développement démocratique et le progrès) de Justin Romaric Ngouampolo; CNR (Conseil national des républicains) de Frédéric Bintsamou; MCU (Mouvement Congo Uni) d’Etoula Pominoko Purhence; MDC (Mouvement pour la démocratie et le changement) de Maurice Kinoko; CUD3 (Parti des centristes unis pour la démocratie et le développement durable) de Giannet Louis Juvenal Hollat; Paradis (Parti africain pour le développement intégral et solidaire) d’Anatole Limbongo-Ngoka; PDC (Parti pour le développement communautaire) de Donatien Itoua; MUST (Mouvement pour l’unité, la solidarité et le travail) de Claudine Munari.

Cyr Armel
YABBAT-NGO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 décembre 2020 13 h 02 min

Editorial

Système

Il n’y a pas idée plus répandue dans l’opinion que celle d’ériger en système les pratiques les plus généralement décriées dans la société. Vous parlez de corruption, de passe-droit, de détournement, d’impunité, de faible engagement à contrer les anti-valeurs, de comportements arrogants et insouciants devant le bien public ? On vous présente «le système» comme bouclier et justification à tout. C’est le système !

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (53 734)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 909)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (22 162)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 7
  • 2 719
  • 2 037
  • 58 040
  • 2 décembre 2020
felis ut commodo fringilla id, massa Curabitur quis accumsan