Sélectionner une page

VIE DES PARTIS : L’UFD entend jouer sa partition dans la campagne du candidat Denis Sassou-Nguesso

Le Comité de gestion de crise en vue de la réhabilitation de l’Union des forces démocratiques (UFD), reconnu au ministère de l’Intérieur, a organisé le 30 janvier dernier, sous la direction de son président Jean Samba un point de presse relatif à sa participation à la campagne du candidat Denis Sassou-Nguesso.

Bien que dissoute et fondue dans le PCT le 24 octobre 2019 par le bureau politique, réuni en session extraordinaire, l’UFD entend jouer sa partition dans la campagne du candidat Denis Sassou-Nguesso. C’est ce qu’a déclaré le président du Comité de gestion de crise qui s’est constitué au lendemain de la dissolution de l’UFD.
Son président, Jean Samba, a écarté l’idée selon laquelle ce parti se serait posé en adversaire irréductible du PCT. «Cela, bien entendu, n’est que fausseté, vile calomnie et volonté avérée de nuire», a-t-il dit.
Pour ce Comité de gestion de crise, l’opération de fusion par absorption de l’UFD par le PCT a été une «faute stratégique lourde de conséquences. Les tenants du courant liquidateur, en ne s’entourant pas de la précaution de convoquer un congrès extraordinaire ayant pu assurer le consensus sur la question de la dissolution de l’UFD, ont de ce fait ouvert une boîte de Pandore d’où se sont échappés des maux tels que: naissance d’une contestation ouverte ou sourde à cette décision unilatérale; repli identitaire des anciens militants dépossédés de leur cher parti; sentiment d’abandon et de dignité bafouée; frustration; désintéressement vis-à-vis de la chose publique; refus d’intégrer toute autre formation politique que celle dont on les a spoliés», précise le Comité dans sa déclaration rendue publique».
Par cette fusion, «les militants de l’UFD sont devenus des zombis, des morts-vivants, des personnes sans repères et sans âme parce que devenus orphelins de leur parti…Les tenants du courant liquidateur ont conçu le projet diabolique de faire de faire disparaître à tout jamais, délibérément et volontairement, la mémoire du patriarche David Charles Ganao. C’est pourquoi, les anciens militants de l’UFD crient que le grand Charles est mort pour la deuxième fois.»
C’est pourquoi, «le Comité estime être de son devoir de rassembler ces brebis perdues afin que celles-ci soient prêtes à répondre à l’appel du président de la majorité présidentielle pour les échéances prochaines. «Seul encore le président de la majorité présidentielle peut rancher le nœud gordien en réhabilitant l’UFD qui retrouvera ainsi sa place au sein de sa famille, la majorité présidentielle, puis de participer avec les autres forces favorables au président de la République, à la campagne du candidat de la majorité présidentielle», ont fait savoir les membres de ce Comité.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

23 avril 2021 19 h 00 min

Editorial

Dans l’attente

Dans quelques jours, ou dans quelques semaines». C’est ainsi que le Président de la République nous a annoncé la formation attendue du nouveau Gouvernement du pays. Dans son discours d’investiture le 16 avril dernier, au Palais du Parlement, le Président de la République s’est cru obligé de tempérer les attentes de tous ceux qui espèrent être ou rester ministres, sans se montrer plus précis dans les délais.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (173 795)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (82 520)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (54 870)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 20
  • 11 392
  • 15 694
  • 392 498
  • 21 avril 2021