Sélectionner une page

VIE DES PARTIS : Le RDD appelle à l’organisation des états généraux de l’opposition

VIE DES PARTIS : Le RDD appelle à l’organisation des états généraux de l’opposition

Le vice-président du Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD), Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango, a animé samedi 11 janvier 2020 à Brazzaville, une conférence de presse. Il a réitéré l’appel de son parti au rassemblement de toute l’opposition pour faire gagner le Congo en 2021. Tout comme à l’organisation des états généraux de l’opposition. «C’est notre responsabilité, c’est notre devoir et peut-être notre honneur aussi !», a-t-il dit.

Quelques responsables des partis membres de l’opposition constitutionnelle dont Pascal Tsaty-Mabiala est le chef de file et ceux de la Fédération de l’opposition congolaise incarnée par Mme Claudine Munari étaient présents. Tels que Paul Marie Mpouele, Paul Dihoulou, Armand Mpourou, Mboussa Ela, Bonaventure Mbaya, Eric Mampouya et bien d’autres.
Pour le vice-président du RDD, cette rencontre s’inscrit dans une démarche républicaine. «Sachez que nous portons dans le débat public des orientations différentes, mais nous avons en commun la République du Congo, notre mère patrie. Que cela soit entendu», a-t-il déclaré.
Après avoir énuméré les difficultés auxquelles les populations sont confrontées, il a rappelé que plus de vingt trois ans de monopole du pouvoir par un système politique dans un pays quel qu’il soit, la preuve que la démocratie est confisquée. Et cette confiscation, a-t-il poursuivi, «est patente au regard de la gouvernance électorale installée dans notre pays».
Il a estimé que l’appel du 18 juillet 2019 intitulé: «Appel du RDD au Rassemblement de tous les partis de l’opposition congolaise pour faire gagner le Congo en 2021», répond à la demande d’unité de l’opposition maintes fois exprimée par le peuple congolais afin de favoriser l’alternance politique dans le pays. «Ce cri du peuple qui agonise, semble t-il, n’a pas été audible ou n’a simplement pas été pris au sérieux. C’est irresponsable! Et pourtant notre devoir est de le servir en répondant à ses profondes réclamations», a-t-il souligné.
Et d’ajouter: «Aujourd’hui, nous réitérons cet appel. Nous appelons tous les opposants politiques congolais à se rassembler. Nous nous adressons également à tous les mouvements progressistes, aux activités et aux vrais opposants de la diaspora pour mutualiser nos visions et toutes nos énergies afin de favoriser l’alternance politique dans le pays».
Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango pense qu’avant de discuter avec le pouvoir de ce qui semble être le besoin de tous les opposants, «il serait bon que nous soyons capables de nous unir pour l’organisation des états généraux de l’opposition. C’est notre responsabilité, c’est notre devoir et peut-être notre honneur aussi !», a-t-il affirmé.
Selon lui, le bon sens commande que l’opposition prenne le temps de se remmetre en question. «Les états généraux de l’opposition est le seul défi qui se présente. Sommes-nous oui ou non capables de nous asseoir, de débattre autour des questions cardinales qui pèsent sur le futur de l’opposition d’abord, et ensuite emmener cette probématique au niveau national?», s’est-il interrogé.
Il a estimé qu’il ne peut y avoir d’alternance sans passer par la case dialogue inclusif, qui «nous obligerait à régler le problème de la gouvernance électorale, si essentiel… Unissons-nous donc pour l’organisation des états généraux de l’opposition en vue entre autres, de la désignation d’un candidat unique issu de cette opposition plurielle réunie. Montrons que nous sommes capables parce que notre peuple nous attend là», a-t-il insisté.
Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango a, par ailleurs, souligné que la réussite de l’unité de l’opposition souhaitée par une large majorité de Congolais, «écartera tout risque de dispersion des voix. A contrario, la multiplication des candidats aujourd’hui ne sera qu’une dissémination des forces, qui ne conduira qu’à donner l’avantage à ce système». Le vice-président du RDD a en outre répliqué à ses adversaires sur les critiques ou les attaques qui lui sont faites. «Le RDD, notre parti, est résolument dans l’opposition et soutiendra le candidat quel qu’il soit, qui sera élu suite à la concertation intra-muros de l’opposition pour garantir l’alternance politique tant attendue», a-t-il indiqué.
Il a révélé que son parti se portait bien et qu’il est bien implanté à Owando (département de la Cuvette) qui constitue son fief. «Le PCT n’a jamais gagné une élection à Owando, sauf la dernière élection parce que le RDD n’avait pas présenté de candidat. Le RDD se dit prêt pour le dialogue parce qu’il est bon pour la paix».
Répondant à une question sur la proposition faite par Pascal Tsaty Mabiala sur le report de l’élection présidentielle de 2021, il a indiqué: «C’est un point de vue, une proposition, qui est malheureusement diversement interprêtée par la presse, cela n’engage que lui. Ce n’est pas une proposition commune de l’opposition. Face à un système qui ne veut pas quitter le pouvoir, si on peut prolonger de deux ans pour qu’il s’en aille, c’est déjà intéressant… Aujourd’hui il s’agit tout simplement d’une proposition», a-t-il signifié.

Pascal AZAD DOKO

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

19 septembre 2020, 16: 06

Editorial

EN PANNE

Plus les années passent et plus le problème complexe de l’alimentation en électricité se fait toujours prégnant. Les centrales hydroélectriques du pays sont devenues plus nombreuses. Nous avons une centrale à gaz à Pointe-Noire. Et les projections laissent aussi le champ libre à la possibilité de renforcement de nos capacités en la matière, ne serait-ce qu’avec la construction, enfin, du barrage de Sounda, dans le Kouilou.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (20 405)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (8 639)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • ECONOMIE : L’année 2020 sera marquée par une forte dégradation (lasemaineafricaine) (6 315)
    Le Comité national économique et financier (CNEF) a tenu mardi 21 juillet 2020 à Brazzaville, sa deuxième session ordinaire de cette année, à la direction nationale de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). La dernière remonte au 15 mai dernier. Les travaux ont été placés sous la présidence de Ludovic Ngatsé, ministre délégué […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 590
  • 16 750
  • 1 211
  • 900
  • 3
  • 9
  • 1
  • 19 septembre 2020
suscipit libero. justo sed luctus odio risus commodo massa velit, lectus ut