Sélectionner une page

VIE DES PARTIS : Le PCT se mobilise pour assurer une victoire à son candidat en 2021

VIE DES PARTIS : Le PCT se mobilise pour assurer une victoire à son candidat en 2021

Dans le cadre de la campagne de restructuration des organes intermédiaires et de base du PCT, il s’est tenu le 29 juin dernier à la mairie de l’arrondissement 4 à Brazzaville, l’assemblée générale élective de la section 43 A et B du parti socle de la majorité présidentielle qui se met déjà en ordre de bataille pour les élections de 2021. A l’issue de cette élection, Hugues Ngouélondelé et Inès Bertille Néfer Ingani ont été portés à la tête de ces deux sections, en dépit de leur statut de membre du bureau politique du PCT.

Les travaux de cette assemblée générale ont été placés sous la supervision de Serge Michel Odzoki, président de la commission de contrôle et d’évaluation, en présence de Serge Ikiémi, président du comité PCT-Moungali.

C’est dans le stricte respect des mesures barrières que cette assemblée générale élective s’est tenue, en dépit de la présence massive des militants et sympathisants présents dans la cours de la mairie. Ils n’ont pas eu accès tous dans la salle qui dépassait déjà le nombre de 50 personnes exigé par le Gouvernement.
«Etre au service du PCT». Telle est la directive donnée par Serge Michel Odzoki aux nouveaux élus. Par cette élection, il s’agit, selon lui, de placer les gens qui demain vont porter très haut le combat que mène le PCT. «Ce travail se fait dans le cadre d’une perspective définie et bien claire. L’élection présidentielle de 2021. Le parti a engagé cette opération au sortir du congrès ordinaire de décembre 2019. Il y a eu un maître mot: la discipline, l’unité et la cohésion afin de ne pas aller à ces échéances en ordre dispersé», a-t-il déclaré.
Livrant ses impressions, Hugues Ngouélondelé a estimé que les futures élections vont être impactées par cette campagne de restructuration. «Le parti a besoin d’avoir un nouveau sang. Nous avons un combat qui se présente à nous en 2021. Alors, on prend des mesures pour gagner», a-t-il indiqué.
Il a par ailleurs appelé les militants du PCT à l’unité. «A la base, nous devons fonctionner pour qu’en haut, nous gagnons. C’est ça le mot de passe», a précisé Hugues Ngouélondelé.
Mme Inès Bertille Néfer Ingani a, quant à elle, déclaré: «Nous sommes alignés pour la bataille de 2021. Nous sommes prêts pour emmener notre candidat à la victoire. Nous demandons à nos militants de se mobiliser et de se mettre debout, vigilants et à se tenir prêts pour la bataille».
A vrai dire, il n’y a pas vraiment eu élection en tant que telle. Puisque les membres de la délégation nationale sont venus avec les propositions toutes faites des personnes devant occuper les différents postes à pourvoir. C’était des listes uniques sur lesquelles il fallait juste se prononcer.
A noter que la campagne de restructuration se tient à un moment où le pays lutte contre la pandémie du coronavirus. Où presque les activités politiques sont en berne pour éviter les contaminations de masse. Le PCT, lui, a décidé de braver la maladie en mobilisant ses militants et sympathisants pour préparer les élections de 2021. Déjà en plein confinement, les opérations du recensement général de la population se sont poursuivies même si les agents recenseurs ne sont toujours pas passés dans certaines zones des quartiers. Pour le commun des mortels, le parti majoritaire est déjà en campagne électorale.

KAUD

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

16 janvier 2021 15 h 33 min

Editorial

Et le Sahara Occidental ?

Il fut une époque dans ce pays, où les causes des peuples étaient au centre d’un activisme certain. Pour le Congo «communiste», les luttes de libération relevaient du devoir sacré d’une Nation en construction. La guerre de libération en Angola nous a vus dans l’implication aux côtés du MPLA, la Namibie avec la Swapo, le Zimbabwe de Robert Mugabe et sa Zanu PF.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (90 767)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (37 911)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 007)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 924
  • 2 853
  • 77 094
  • 7 janvier 2021
consequat. risus dapibus felis odio sit amet, Donec risus. ipsum