Sélectionner une page

Vie associative : Le Conseil international de la langue française, un outil d’unité

Vie associative : Le Conseil international de la langue française, un outil d’unité

Créé en 1968 à Paris, en France, le Conseil international de la langue française (CILF) est une association non gouvernementale reconnue d’utilité publique par le décret du 20 décembre 1972. Il a pour mission ‘’d’enrichir la langue française et de favoriser son rayonnement’’.
Partant du constat que la langue française, une langue universelle ‘’n’appartenant pas seulement à la France’’, évolue de manière différente suivant les pays où elle est parlée, le CILF s’est donné comme but de ‘’maintenir son unité et sa cohésion interne en tant qu’instrument de travail, de culture et de communication’’.
Son activité consiste à produire différentes ressources linguistiques à destination des pays francophones et à entretenir des relations avec les autres langues. Il publie des dictionnaires spécialisés multilingues, gère une base de terminologie et une banque de données orthographiques et grammaticales interactive, accessible par le service en ligne Orthonet.
Le Conseil publie également des ouvrages de formation pour les francophones et participe à des travaux sur les traditions orales et le dialogue des langues et des cultures. Il procède par ailleurs à la publication des revues comme: ‘’La Banque des mots’’ et ‘’Le Français moderne’’. Il est présidé par Hubert Joly et André Goosse en est le président d’honneur. Au nombre de ses conseillers, on compte Henriette Walter, Jacqueline Picoche, André Jaumotte, etc. L’universitaire, écrivain et homme politique congolais, Jean-Pierre Makouta-Mboukou, décédé en 2012, en France, en fut membre il y a quelques années tout comme il fut membre de la Biennale.
Pour rappel, deux Congolais furent primés par cet organisme à l’issue d’un concours dénommé ‘’Jeune reporter’’ qu’il organisa au milieu des années 80, en partenariat avec le mensuel africain d’informations sportives ‘’Jeux D’Afrique’’ qui paraissait à Paris, en France. Et dont le directeur de la publication était le Sénégalais Ibrahim Soumaré et le rédacteur en chef, le Français Yves Pinaud. Ce concours était ouvert à tous les reporters amateurs âgés de moins de 21 ans. Ils devraient rédiger un article sur une activité sportive à laquelle ils avaient pris part. Le meilleur article devait être publié dans ‘’Jeux D’Afrique’’ et son auteur recevoir un prix de 500 Francs français offert par le Conseil international de la langue française. La chance avait donc souri, entre autres, à deux jeunes Congolais: Patrick Nguié, primé doublement en 1980 (grâce à deux de ses articles) et à Alain-Patrick Massamba, distingué en juillet 1981.

Alain-Patrick MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

25 novembre 2020 4 h 00 min

Editorial

Protestants en marche

Au bout d’un synode, une assemblée plénière des dirigeants et de ce que l’on qualifiera de forces vives, l’Eglise évangélique du Congo, EEC, a fini par refaire son unité. Pendant quatre jours, à la paroisse de Makélékélé Matour de Brazzaville, nos sœurs et frères protestants ont lavé leur linge sale en famille, passé en revue les écueils à une annonce fluide de la Parole du Salut, tracé les lignes d’un futur rempli de moins de scories.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (47 206)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (21 050)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (17 628)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 203
  • 2 262
  • 53 220
  • 18 novembre 2020
ut fringilla vulputate, sed risus. sit leo