Sélectionner une page

VATICAN : Le cardinal Fridolin Ambongo nommé membre du gouvernement du Pape

VATICAN : Le cardinal Fridolin Ambongo nommé membre du gouvernement du Pape

Le jeudi 15 octobre dernier, le Pape François a confirmé et nommé des Cardinaux qui siégeront désormais dans son gouvernement. Parmi les neuf promus figure le Cardinal Fridolin Ambongo Besungu, archevêque de Kinshasa, en République démocratique du Congo. Il est âgé de 60 ans.

A la tête de l’archidiocèse de Kinshasa, Fridolin Ambongo Besungu est le quatrième Cardinal de l’Église catholique en République Démocratique du Congo sur la cathèdre de Kinshasa après Joseph Albert Malula (1964-1989), Frédéric Etsou-Nzabi-Bamungwabi (1991-2007) et Laurent Monsengwo Pasinya (2010-2015). Il s’est retiré de ses charges le 1er novembre 2015 après avoir atteint la limite d’âge fixée par le Droit canon (Cf. Canon 401 §1).
La République démocratique du Congo compte six Provinces ecclésiastiques, en autant d’Archidiocèses avec 41 diocèses le plus grand étant l’Archidiocèse de Kinshasa, la capitale.
Devant la presse, le Cardinal Ambongo a dit ses remerciements au Saint-Père qui a renouvelé sa confiance à ce poste à un autre cardinal de la République démocratique du Congo, après le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya: «C’est un sentiment de fierté qui rejaillit sur tous mes compatriotes, catholiques ou non. C’est une bienveillante attention du Saint-Père pour le Congo et pour son peuple».
Outre la nomination du Cardinal Ambongo, le Pape François a procédé à quelques mutations. Mgr Marco Mellino, évêque titulaire de Cresima, jusqu’à présent secrétaire adjoint du Conseil des Cardinaux, en devient le secrétaire, à la place de Mgr Marcello Semeraro, nommé préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints.

Grégoire YENGO D.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 323 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 323 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 14 h 46 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 901)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 251)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 808)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 17
  • 7 488
  • 13 289
  • 428 189
  • 16 mai 2021