Sélectionner une page

Une longévité qui engage

Tout événement heureux mérite d’être célébré. Dans ce sens, le 68e anniversaire de La Semaine Africaine ne pourrait passer incognito. Nous voulons, à travers ces écrits, participer à la célébration de cette date historique à savoir les 68 ans d’existence de ce beau patrimoine, héritage précieux reçu des pères missionnaires et bien conservé par la suite, de génération en génération. Quel beau cadeau !

Aux origines du journal
Né en 1952 comme journal de l’AEF sur initiative louable du père Jean Legall, La Semaine Africaine est et demeure l’un des meilleurs journaux en Afrique centrale, en général et au Congo, en particulier. Sa vision internationale et la pertinence de ses informations ne l’éloignent guère de sa vocation d’être avant tout un journal de l’Eglise, c’est à dire un outil pastoral de grande envergure. Sa naissance a anticipé de 10 ans ce que l’Eglise va recommander au Concile Vatican II de 1962 à 1965, sur l’importance des moyens de communication ou des mass médias pour une bonne pastorale dans ce monde globalisé et planétaire. Le père Jean Legall a donc été un visionneur, un prophète de son temps, pour avoir mis sur pied cet organe de presse qui est devenu La Semaine Africaine.

La partie religieuse du journal
La Semaine Africaine a toujours été un outil pastoral important aux mains des ouvriers apostoliques. Dans la diversité de ses rubriques, existe bel et bien celle consacrée à l’Eglise, intitulée: «Vie de l’Eglise», rubrique riche qui attire biens des lecteurs, prêtres comme laïcs et même les fidèles des autres confessions religieuses; car, à travers celle-ci le peuple chrétien s’informe, se forme et s’évangélise. On peut y retrouver toute sorte d’informations sur les activités pastorales de l’Eglise universelle et locale.

Le Journal et la rubrique Vie de l’Eglise aujourd’hui
Si l’appellation du journal a changé au fil du temps, le contenu de la rubrique Vie de l’Eglise est resté inchangé. On y trouve, comme déjà dit, les informations, messages, annonces, bref une page uniquement ou exclusivement religieuse. Là-dedans nous avons: les nouvelles des paroisses et des diocèses, les homélies ou commentaires des lectures du dimanche, les réflexions théologiques et pastorales, les catéchèses, les enseignements du Saint-Père et des différents dicastères, etc.
Si autrefois, le journal a failli ne plus répondre aux attentes des lecteurs, aujourd’hui, on peut se réjouir du redressement et de l’enrichissement du journal, avec des rubriques nouvelles comme: un dimanche en paroisse, vie des commissions épiscopales, et bientôt vie et histoire des mouvements d’apostolat. Les lecteurs et abonnés déjà satisfaits sur le contenu et la qualité du journal seront encore plus satisfaits. Cependant, le journal reste ouvert aux suggestions des lecteurs pour enrichir davantage la rubrique Vie de l’Eglise.
Tout en félicitant toute l’équipe de La Semaine Africaine pour le bon travail qui se fait dans des conditions pas toujours aisées, nous tenons à remercier les pères fondateurs et tous ceux qui les ont remplacés pour ce bijou légué à la postérité. Le secrétariat général de la Conférence épiscopale du Congo, au nom de son président, Mgr Daniel Mizonzo, et de tous les évêques, remercie de tout cœur l’équipe dirigeante, le personnel, les collaborateurs et tous ceux qui soutiennent de près ou de loin et travaillent à la sauvegarde de ce patrimoine commun.
Célébrons donc le 68e anniversaire de La Semaine Africaine, monument historique de notre pays, en le soutenant, chacun selon ses possibilités et ses moyens. C’est un patrimoine commun qui a besoin de l’apport et du soutien de tous.
Bonne fête.

Abbé Armand Brice IBOMBO
Secrétaire général de la Conférence épiscopale
du Congo et membre du comité de pilotage
de La Semaine Africaine

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

21 janvier 2021 8 h 26 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (94 186)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 291)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 695)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 517
  • 1 706
  • 75 255
  • 16 janvier 2021
et, ante. mattis felis mattis eget vulputate, felis at eleifend