Sélectionner une page

Un modèle ?

Nos élections sont désormais derrière nous. Et, en principe, il n’y a rien que nous puissions en dire qui n’ait pas été dit auparavant en louanges ou en critiques sans concession. Nous attendons l’issue des recours introduits; nous savons qu’ils ne devraient pas réserver de surprise majeure. En tout cas pas de nature à inverser les tendances dégagées et connues: près de 89% pour le vainqueur, à peine 7% pour son suivant, d’ailleurs décédé.
Mais il y a toujours quelque chose à dire d’une élection qui a surpris par un taux de participation que tout le monde annonçait porteur de toute la désaffection d’une population désabusée par les expériences dites démocratiques de chez nous. Il y a à dire aussi de cette élection qui s’est étonnamment déroulée dans une relative sérénité et n’a pas vu même nos Zapata des tropiques sortir leurs machettes des fourreaux habituels.
Mais de là à conclure, comme l’a fait un des observateurs internationaux commis à la tache de nous surveiller et de nous dire notre fait, que cette élection fut «un modèle pour l’Afrique», il y a un pas que même les caciques du parti des vainqueurs se sont bien gardés de franchir. Exemplaire, notre modèle de démocratie? Même sans verser dans l’opposition forcenée, il y a bien des travers que le simple citoyen hésiterait à proposer à d’autres expériences en recherche de copie!
Et d’ailleurs, ces jours-ci, l’Afrique des démocraties nous donne des migraines. Car on ne sait pas le modèle véritable à suivre avec au moins, semblant d’unanimité. Nous attendons les résultats définitifs de notre élection, alors que le Niger, après un vote dont nous nous réjouissions de la qualité de son alternance, mot fameux au Congo! Nous sommes bien ramenés aux rictus de toujours. On y parle déjà d’une tentative de coup d’Etat, et le Président élu n’est même pas encore investi !
Nous avons passé les étapes du parti unique, les promesses de tout changer en mieux, les tricotages des Constitutions pour des troisièmes mandats toujours interdits, les scores à la soviétique (en principe), les ‘Un coup KO’ etc… nous revenons toujours au même point de départ ! Nous en sommes toujours à nous exhorter à beaucoup de civisme, à participer aux préparatifs et à ne pas boycotter les joutes électorales!
Nous en revenons toujours à contester même des élections à la préparation desquelles on a participé. Très peu sont les candidats, battus, qui se permettent de féliciter le vainqueur. Signe que nous avons encore à apprendre avant de nous donner en modèles.

Albert S. MIANZOUKOUTA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

23 avril 2021 19 h 01 min

Editorial

Dans l’attente

Dans quelques jours, ou dans quelques semaines». C’est ainsi que le Président de la République nous a annoncé la formation attendue du nouveau Gouvernement du pays. Dans son discours d’investiture le 16 avril dernier, au Palais du Parlement, le Président de la République s’est cru obligé de tempérer les attentes de tous ceux qui espèrent être ou rester ministres, sans se montrer plus précis dans les délais.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (173 795)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (82 520)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (54 870)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 18
  • 11 406
  • 15 694
  • 392 512
  • 21 avril 2021