Sélectionner une page

UN LECTEUR NOUS ECRIT : Rendons à César…

M. Georges Emmanuel Zoula a réagi à notre article évoquant la vie sportive de l’ancien président de la République Jacques Joachim Yhomby Opango (dans LSA n°4014 du vendredi 30 octobre 2020, en page 14). Dans sa réaction intitulée : «Histoire: rendez à César ce qui est à César», il nous fait part de «certaines observations». Nous en publions l’essentiel.
« …Quand Monsieur Saturnin Mahoungou avance qu’en 1970, devenu Commandant, Joachim Yhomby Opango a créé la sélection de football de l’Armée populaire nationale (APN) qui a été une constellation des meilleurs joueurs militaires évoluant dans les clubs civils, il cite pour illustrer son propos Jacques Yvon Ndolou et Léonard Essongo, je lui rétorque en disant que l’objectif du Commandant Joachim Yhomby Opango consistait à regrouper tous les militaires dans un seul club et non seulement les meilleurs. Du reste, il convient de relever qu’à l’époque, Léonard Noël Essongo de l’Etoile du Congo était encore sur les bancs de l’université et n’avait pas le statut de militaire.
Au titre des meilleurs joueurs civils, il cite, entre autres, Moukila ‘’Sayal’’, Minga Noël ‘’Pépé’’ et Mbemba ‘’Thorex’’. Les deux premiers étaient militaires et le troisième policier. Ils évoluaient respectivement dans l’AS Bantou, pour Moukila et Mbemba, Patronage Sainte-Anne pour Minga. Comme militaires et policiers, tous les trois, qu’ils fussent bons ou mauvais joueurs, avaient l’obligation de quitter leurs clubs pour intégrer l’Inter Club.
Où voulait-il en venir s’interrogent les fans du football, selon Guy-Saturnin Mahoungou? Pour ce dernier, Joachim Yhomby Opango affilia tout simplement Inter Club à la ligue de Brazzaville puis à la Fédération congolaise de football, passages obligés pour pouvoir participer au championnat de football d’élite.
Pour rappel et à moins que les règlements aient subi des modifications depuis, les clubs sont affiliés à la fédération. La ligue n’est qu’un démembrement de la Fédération internationale de football association (FIFA).
Par ailleurs en 1974, ce n’est pas le président du Comité olympique (NDLR: Yhomby-Opango) qui a eu la géniale idée d’imposer le renfort du CARA par les meilleurs joueurs du moment des autres clubs du pays. La preuve, c’est qu’à la demande de la FECOFOOT, Diables-Noirs par l’intermédiaire de M. Samba Prosper son président, avait refusé de céder Bahamboula-Mbemba ‘’Tostao’’ à CARA. C’est un accord qui a été conclu entre la FECOFOOT et le comité directeur du club CARA représenté par Monsieur Dominique Mavoungou alors président du CARA. La FECOFOOT s’était inspirée de l’exemple des autres pays africains. Cette proposition était ensuite examinée et entérinée par le ministère des Sports.
(…) Quelques acteurs de cette période sont encore vivants. Le président Yhomby Opango a beaucoup fait pour le sport congolais, surtout en sa qualité de dirigeant (…) Cependant, l’honnêteté intellectuelle nous impose de ne rien broder autour de sa personne.

G.E. ZOULA
Réponse: Merci de nous écrire, M. Zoula, et mille mercis pour les précisions. Pourtant nous n’avons rien inventé! Dans une interview à notre confrère Le Stade (n°137 du 17 octobre 1991), le président Joachim Yhomby Opango lui-même se disait «heureux quand CARA a gagné la Coupe d’Afrique…». Il affirmait: «C’est moi qui ai initié plusieurs réunions pour faire organiser à cette époque-là l’entraînement et l’intégration des joueurs au sein de ce club dont j’ai suivi chaque jour l’entraînement et les résultats.»…
A propos du statut militaire de certains joueurs avant la création d’Inter Club, Noël Minga ‘’Pépé’’ (acteur encore vivant) confirme notre assertion le concernant en particulier: il était «personnel civil à l’Armée travaillant à l’Intendance». Dont acte.

G-S.M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

25 février 2021 14 h 12 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (120 477)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 511)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 911)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 10 387
  • 1 340
  • 75 915
  • 4 février 2021
eleifend libero elit. nec id felis felis commodo eget Praesent velit,