Sélectionner une page

UDR-MWINDA : Pour l’unité dans le parti et dans le pays

UDR-MWINDA : Pour l’unité dans le parti  et dans le pays

Dans sa nouvelle formule de contacts permanents avec la presse, l’Union pour la démocratie et la République (UDR-MWINDA) a présenté ses vœux aux professionnels des médias. Cette cérémonie s’est déroulée, le 20 janvier 2021, au siège à la Préfecture de Brazzaville. Guy Romain Kinfoussia a traité au vitriol la situation politique, économique et sociale du pays. Tout en annonçant qu’il ne sera pas candidat à l’élection présidentielle de mars prochain.

Cette cérémonie a permis à l’UDR-MWINDA d’exprimer ses sentiments de gratitude aux journalistes pour l’attention qu’ils ne cessent de porter à ce parti et d’échanger avec eux sur l’actualité politique nationale et internationale et, bien entendu, sur la vie de l’UDR-MWINDA.
Par-delà toutes considérations, Guy Romain Kinfoussia s’est dit fier d’entretenir des relations de confiance avec tous les partenaires de la démocratie, parmi lesquels les journalistes.
Parlant de la vie politique nationale, Guy Romain Kinfoussia a cité le 42e président américain, Franklin Delamo Roosevelt qui, selon lui, a donné une belle leçon de démocratie. «Elu à quatre reprise avec des majorités très confortables, des quasi-plébiscites laissant sur le carreau les autres concurrents, mais confronté à la grande dépression, il fait appel à des jeunes économistes et universitaires, réunis dans un groupe informel connu sous le nom de Brain Trust qui vont l’aider à mettre en œuvre le New Deal, un ensemble de mesures pragmatiques destinées à sortir le pays de la crise. En quelques années la récession est vaincue».
Pour lui, le doute persiste sur la capacité de l’actuel Gouvernement à offrir au peuple congolais le changement tant attendu. «L’élection présidentielle de mars 2021 n’est pas la seule solution à la crise qui plombe le Congo, elle est cependant une occasion unique pour la vaincre définitivement grâce au dialogue de bonne intelligence», a dit Guy Romain Kinfoussia qui a, néanmoins, souhaité que celle-ci se déroule dans la paix et la sérénité, tirant les leçons des troubles post-électoraux de 2016.
«Plus jamais l’arrogance des uns et des autres contre l’intransigeance des uns et des autres. Plus jamais les querelles d’égo aux conséquences catastrophiques. Plus jamais les invectives inutiles et infondées. Plus jamais le triste spectacle des foules en haillons tentant de fuir les zones de combats. Plus jamais ça! Le Congo n’est pas en guerre si ce n’est la lutte contre la récession socioéconomique et la COVID-19. Notre pays doit se rassembler et se mobiliser pour affronter la crise persistante, avec de réelles chances de succès si l’on prend en compte les immenses et divers talents dont notre pays regorge», a-t-il exhorté.
Le président de l’UDR-MWINDA pense que le président élu saura faire face à la situation inédite d’une crise qui n’en finit pas de s’aggraver: crise sanitaire, socioéconomique éducative, idéologique, de confiance et de gouvernance. «Le président élu devra s’atteler à corriger les erreurs du passé et en même temps préparer un avenir apaisé. Ce sera le moment crucial pour commencer à bâtir un pont solide entre les générations afin de continuer à avancer vers un objectif commun», a-t-il déclaré.
Pour lui, le Congo va mal. «Il a un besoin vital d’une thérapie de choc, qui nécessite la participation totale de toutes et de tous».
Dans le parlé direct dont il est coutumier, le président de l’UDR-MWINDA est revenu sur les querelles internes au sein de son parti dont il a été évincé par un groupe de frondeurs. Le parti s’est retrouvé avec deux branches. Une dirigée par Paul Dihoulou (membre de l’opposition congolaise) et l’autre par Guy Romain Kinfoussia.
Il a reconnu les soubresauts, mais a banalisé les faits. «Cette crise a été collectivement surmontée. Certains de nos camarades, anciens ou nouveaux membres, ont tenté d’entraîner notre parti dans une voie divergente, en oubliant que tout problème se résout par le dialogue et la confiance entre les acteurs. Nous leur avons tendu la main qu’ils ont acceptée en reconnaissant leurs erreurs», a-t-il expliqué.
C’est un Kinfoussia optimiste qui a annoncé le retour au bercail de ces «brebis égarés», comme il les a qualifiés. «Ceci n’est que le début du processus de réconciliation des militants et cadres du parti que nous entendons mener dans les prochains jours. Nous lançons un appel solennel à toutes les personnes fidèles aux principes édictés par le président fondateur André Milongo de rejoindre le navire pour poursuivre ensemble notre route vers l’objectif commun qui n’a pas varié. Un camarade sera désigné coordonnateur du processus de réconciliation, avec la mission de mettre tout en œuvre pour réunir les forces éparses se réclamant du parti. L’UDR-MWINDA se bat pour instaurer le vivre-ensemble en paix dans notre pays. Il doit exister dans notre parti comme modèle de notre unité», a-t-il affirmé.
A deux mois de l’élection présidentielle, Guy Romain Kinfoussia pense qu’il n’est pas prêt pour affronter cette échéance. Tout en refusant de soutenir un candidat, il s’est dit disposé à travailler avec le président élu sur la base d’un programme.

Cyr Armel
YABBAT-NGO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

28 février 2021 19 h 51 min

Editorial

Ils seront 7 !

Ainsi donc, comme les mousquetaires d’Alexandre Dumas, ils seront sept ! Ils seront sept candidats pour la présidentielle du 21 mars prochain. Le Conseil constitutionnel n’a écarté qu’un candidat sur les 8 qui avaient manifesté leur désir à prendre part à la course.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (123 797)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (55 595)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (33 085)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 903
  • 3 477
  • 76 511
  • 27 février 2021
risus libero. odio Donec venenatis diam vulputate, mi, non leo.