Sélectionner une page

TRANSFERT : Le jackpot pour Thievy Bifouma ?

TRANSFERT : Le jackpot pour Thievy Bifouma ?

L’histoire entre Thievy Bifouma et la Turquie où il jouait depuis quatre saisons a donc pris fin. L’attaquant congolais, dont le départ de Yeni Malatyaspor était annoncé avec insistance ces dernières semaines, a finalement choisi de rallier l’équipe chinoise du FC Shenzhen. Un choix de carrière inattendu qui s’explique par l’attrait financier et celui croissant de la Chine, selon certaines indiscrétions.
Justement, à première vue, ce transfert surprend. A seulement 28 ans, l’attaquant congolais le plus populaire actuellement rejoint un championnat exotique méconnu du grand public, plus enclin à proposer de confortables salaires qu’un réel triomphe sportif.
En effet, il y a dix ans, le championnat chinois attirait des joueurs vieillissants à grand renfort de millions d’euros ou de dollars. Didier Drogba, Seydou Keita, pour ne citer que ces Africains, avaient quitté des cylindrées européennes réputées pour rejoindre la ‘’Chinese Super League’’ (le championnat pro de Chine), et ainsi entrer dans le gotha des joueurs les mieux rémunérés à l’échelle de la planète. Des mauvaises langues ont même affirmé que les trentenaires de l’époque y sont allés en préretraite afin de sécuriser leurs finances pour les cinquante années à venir.
Si, pour certains le championnat chinois reste un cimetière d’anciennes gloires, de plus en plus de footballeurs d’âges moyens choisissent d’y poursuivre leur carrière.
Une source affirme que le départ en Chine de Thievy Bifouma, qui n’a pas le profil de ces joueurs trentenaires partis y monnayer confortablement leur notoriété, serait aussi motivé par l’amélioration de sa situation financière. Le FC Shezhen n’aurait pas hésité à dégainer une offre XXL pour s’attacher ses services. Même si le transfert annoncé se chiffre à seulement près de 3 millions d’euros, le salaire mensuel du Congolais serait alléchant et plus avantageux qu’en Europe. Il parait que ce qu’on touche en Chine est net d’impôt, ce qui fait une énorme différence.
Malgré tout, pour l’attaquant vedette des Diables-Rouges du Congo, jouer en Chine est une expérience de vie. Il s’en va vivre dans un pays lointain de l’Europe et de l’Afrique, avec d’autres coutumes, une façon de vivre complètement différente de celle qu’il a connue en France, en Angleterre, en Espagne et en Turquie, les quatre pays où il a déjà monnayé son talent. Que va durer cette nouvelle expérience? Seul l’avenir nous le dira!

Jean ZENGABIO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

1 novembre 2020 1 h 29 min

Editorial

TROUBLE

Nous vivons une époque de grands retournements, où les notions et les concepts ne disent plus la même chose à tous. Telle est considérée valeur revendiquée, qui est une attitude décriée par d’autres. La vie, la mort, surtout en cette approche de la Toussaint que beaucoup assimilent à une fête célébrant la mort, n’aident pas à unifier les principes.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 518)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 241)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (13 054)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 45
  • 43 197
  • 5 643
  • 1 258
  • 4
  • 12
  • 1
  • 31 octobre 2020
fringilla massa elementum odio felis libero justo dictum venenatis eleifend ut vulputate,