Sélectionner une page

Trafic FAUNIQUE : Des prévenus à la barre à Ouesso

Trafic FAUNIQUE : Des prévenus à la barre à Ouesso

Des présumés trafiquants de produits de faune, six hommes au total, seront fixés sur leur sort le 7 octobre 2020, à la Cour d’appel de Ouesso. Ils avaient été interpellés le 27 février 2019 à Impfondo, dans le Département de la Likouala, pour s’être livrés à des actes de criminalité faunique. L’un d’eux avait été arrêté pour détention d’une peau de panthère et les cinq autres pour délit de détention et circulation illégales de 10 morceaux d’ivoire et d’un sac d’écailles de pangolin géant. Ils sont également poursuivis pour importation de ces produits et soupçon d’abattage d’espèces animales intégralement protégées.
Les prévenus seraient membres d’un réseau de présumés trafiquants de produits de faune dans lequel on trouve des Centrafricains, des R.D. Congolais et des Congolais de Brazzaville.
En première instance à Impfondo, ils avaient écopé des peines exemplaires. Quatre des six trafiquants étaient condamnés le 25 juillet 2019, à 18 mois d’emprisonnement ferme, assortis de 500.000 de F.CFA d’amende et de 500.000 F.CFA des dommages et intérêts chacun. La sentence avait fait l’objet d’un appel devant la Cour d’Appel de Ouesso. Celle-ci prononcera son verdict ce 07 octobre 2020, après l’audience des plaidoiries et réquisitions qui a eu lieu le 22 juillet dernier à la Cour d’appel de Ouesso.
Les présumés trafiquants avaient été arrêtés grâce au travail courageux des agents de la direction départementale de l’Economie forestière de la Likouala et des éléments de la Gendarmerie nationale avec l’aide du Projet d’appui à l’application de la loi sur la faune sauvage (PALF).
Quiconque importe, exporte, commercialise ou fait transiter sur le territoire national des espèces animales protégées ou leurs trophées en violation de la loi 37-2008 de novembre 2008 ou des Conventions internationales en vigueur au Congo est passible d’une lourde peine d’emprisonnement (cinq ans maximum) assortie d’une forte amende. V.M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 79 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 79 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

30 octobre 2020 20 h 58 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 259)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 203)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 783)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 988
    • 45 225
    • 5 539
    • 1 225
    • 4
    • 11
    • 1
    • 25 octobre 2020
    Praesent Donec dolor efficitur. nec risus. massa