Sélectionner une page

TRAFIC D’IVOIRE : Arrestation d’un trafiquant présumé à Brazzaville

TRAFIC D’IVOIRE : Arrestation d’un trafiquant présumé à Brazzaville

De nationalité congolaise, un présumé trafiquant d’ivoire a été arrêté lundi 22 février 2021 à Brazzaville par les éléments de la section de recherche judiciaire et les éléments de l’éscadron spécialisé de sécurité et d’intervention de la région de la gendarmerie de Brazzaville. Il a été pris en flagrant délit de détention, circulation illégale et tentative de commercialisation de trois pointes d’ivoire entières et 11 morceaux, pesant au total 28 Kg, représentant approximativement six éléphants massacrés.
L’opération, suivie par la Direction départementale de l’Economie forestière de Brazzaville, a été réalisée avec l’appui du Projet d’appui à l’application de la loi sur la faune sauvage (PALF). Les ivoires saisis ont été transportés de Mpouya, un des districts du département des Plateaux, à Brazzaville par le suspect. L’enquête révèle aussi qu’il est impliqué dans la vente illicite des produits pharmaceutiques et d’autres objets prohibés par la législation congolaise. Le prévenu sera déféré à la maison d’arrêt de Brazzaville pour comparution devant le Tribunal de Grande Instance.
Le trafic des espèces fauniques est devenu plus organisé, plus lucratif et plus dangereux au cours des dernières années. Il a pris de l’ampleur au niveau mondial au même titre que le trafic de drogue. Un rapport publié par Wildlife Conservation Society (WCS) souligne que les éléphants des forêts d’Afrique ont décliné de 62% en 10 ans. Ce même rapport précise que toutes les 15 minutes, en moyenne un éléphant est illégalement abattu sur le continent africain pour nourrir une demande insatiable en ivoire. Ce qui conduit à l’extinction de cette espèce faunique à travers le monde.
L’éléphant fait partie des espèces animales intégralement protégées en République du Congo, depuis un arrêté du 9 avril 2011 déterminant les espèces animales intégralement et partiellement protégées.
Tous contrevenants encourent des peines allant de deux à cinq ans d’emprisonnement ferme et des amendes allant de 100. 000 F.CFA à 5. 000 000 de F.CFA, selon l’article 113 de la loi.

V.M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

23 avril 2021 18 h 08 min

Editorial

Dans l’attente

Dans quelques jours, ou dans quelques semaines». C’est ainsi que le Président de la République nous a annoncé la formation attendue du nouveau Gouvernement du pays. Dans son discours d’investiture le 16 avril dernier, au Palais du Parlement, le Président de la République s’est cru obligé de tempérer les attentes de tous ceux qui espèrent être ou rester ministres, sans se montrer plus précis dans les délais.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (173 757)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (82 507)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (54 843)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 15
  • 10 502
  • 15 694
  • 391 608
  • 21 avril 2021