Sélectionner une page

Trafic d’espèces protégées : Deux présumés trafiquants de faune appréhendés à Pointe-Noire

Trafic d’espèces protégées : Deux présumés trafiquants de faune appréhendés à Pointe-Noire

Les deux individus ont été interpellés jeudi 20 mai 2021 à Pointe-Noire, la capitale économique, par les agents de la direction départementale de l’Économie forestière de Pointe-Noire et les éléments de la section de recherche de la région de Gendarmerie de cette ville, avec le concours technique du Projet d’appui à l’application de la loi sur la faune sauvage (PALF).

De nationalité congolaise, les deux trafiquants présumés ont été arrêtés en possession d’une peau de panthère et d’un morceau d’ivoire. Des trophées d’espèces animales intégralement protégées qui proviendraient du village Kotovindou, dans le département du Kouilou, et que les deux indélicats s’apprêtaient à vendre à Pointe-Noire auprès de leurs potentiels clients. L’opération a permis aux gendarmes de mettre fin à leur trafic illicite.
Soupçonnés de délit de détention, circulation et tentative de commercialisation d’une peau de panthère et d’un morceau d’ivoire, ils encourent de lourdes peines allant de deux à cinq ans d’emprisonnement et une amende dont le plafond est de 5.000.000 de F.CFA.
«Le procureur de la République a été saisi, la procédure judiciaire suit son cours normal», a déclaré le capitaine Dawesse Mbomo, commandant adjoint de la section de recherche de la région de Gendarmerie de Pointe-Noire. Avant d’ajouter: «Le message que nous voulons lancer à l’ensemble de la population est de leur dire que les espèces intégralement protégées par la loi comme la panthère, l’éléphant et autres ne doivent pas être abattues ni faire l’objet d’un trafic quelconque».
Le Congo s’est engagé à protéger ses espèces animales en voie d’extinction. Il reste vigilant et traque tous ceux qui entravent la loi portant protection de la faune sauvage. Pour le directeur départemental de l’Economie forestière de Pointe-Noire, Etienne Madzimbe, «ceux qui ont l’habitude de pratiquer la chasse et de détenir par devers eux les trophées des espèces animales intégralement protégées… doivent savoir, ce qui est vrai, que la vente de ces produits est strictement interdite».
Pour rappel, six individus, tous de nationalité congolaise, avaient été arrêtés les 27, 28, 31 janvier et le 02 février 2021 dans cette même ville, avec quatre pointes d’ivoire pesant 101,3Kg et représentant approximativement quatre éléphants abattus et plusieurs objets travaillés en ivoire. La procédure judiciaire relative à cette affaire est pendante devant le Tribunal de grande instance de Pointe-Noire.
La panthère et l’éléphant font partie des espèces animales intégralement protégées en République du Congo, conformément à l’Arrêté n°6075/MDDEFE /CAB du 9 avril 2011 déterminant les espèces animales intégralement et partiellement protégées.

V.M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

29 juillet 2021 20 h 22 min

Editorial

10 ou 40% ?

Avant, cela nous scandalisait. Puis, cela a étonné. Aujourd’hui que nous sommes blasés, on hausse les épaules et on passe à autre chose. La pratique de réclamer 10% d’un marché ou d’un service, du plus important au plus banal, s’est incrustée dans le paysage.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 3
  • 2 182
  • 1 991
  • 350 740
  • 28 juillet 2021