Sélectionner une page

TÉLÉVISION CONGOLAISE (TVC) : Ces jeunes présentateurs du journal télévisé qui crèvent l’écran

TÉLÉVISION CONGOLAISE (TVC) : Ces jeunes présentateurs du journal télévisé qui crèvent l’écran

Le Centre national de radio et de télévision (CNRTV) a vu le jour le 5 février 2009. Il est situé à Nkombo, un quartier de Djiri, le 9è arrondissement de Brazzaville. Mais, la Télévision nationale congolaise (TVC), encore appelée Télé-Congo, la ‘’Maison de verre’’, a été créée au mois d’octobre 1962. Elle est d’ailleurs la toute première en Afrique noire. Sa station se trouvait d’abord à Bacongo, le 2è arrondissement de la capitale. Et aujourd’hui, elle a pour directeur général André Ondelé. Télé-Congo a connu de nombreux journalistes talentueux et a révélé de grands noms du journal télévisé (JT), ainsi que des commentateurs et des téléspeakerines.

Au nombre des célébrités du JT qui ont crevé l’écran en tant qu’excellents présentateurs du 13 heures, du 20 heures ou de 23 heures figurent François Itoua, André Bernard Samba (+), Marie-Josée Mathey, Mazelle Bokabila, Marie-Vianney Kouapiti, Patrick-Benjamin Eboki (+), Christian-Gilbert Bembé (+), Guy-Noël Sam Panquima, Joseph Bitala-Bitémo, Josty Moussavou-Bouassi, Jean-Claude Kakou ‘’JCK’’ pour les intimes, Joseph Diéllé, Patrick Kibinza, Bertin Ossenza, Michel Mboungou-Kiongo, Jacob Massengo (+), Pierre-Fernand Mayembo, Ghislain-Joseph Gabio, Pauline Tsidékélé dit ‘’Pauline Tchick’’, Marie-Jeanne Kouloumbou, Lucienne Tsoumou (+), Solange Samba-Toyo, Adéline Ndoundou, Jeannine Ngoma, Clémence Mbassi, Jean Obambi, Médard Milandou, Jean-Pierre Ngoma, Mavoungou-Ibéni, Miafouna-Mboungou… C’était la belle époque!
Aujourd’hui, les différents plateaux du JT de ce média de service public national que certaines personnes surnomment le ‘’Miroir de la nation’’ sont illuminés par de jeunes talents de journalistes présentateurs. Grâce à leur talent, ces jeunes journalistes (dames et hommes) ont réussi à s’insérer dans la liste des présentateurs du journal télévisé de la télévision nationale. Ils ne manquent pas de captiver les téléspectateurs et d’éblouir l’écran avec leur talent à chaque apparition.
Ces présentatrices et présentateurs ne sont autres que Gildas Mayéla, Aline-France Etokabéka (qui est également directrice de l’information), Brice-Kévin Abandzounou, Antoine Ambendza-Mokia, Rocil Otouna, Modeste Onday, Claude-Alain Bangoma, Messilah Nzoussi, Michelle Obone Angolo, Bibiane Itoua Kouloumbou (Cheffe de service politique sortante), Névy Chrisnelle Moundelé-Ngollo, Frédérique Bidié Missamou, Chimène-Pétronelle Ekueré, Serge-Bruno Mienahata (qui est aussi Rédacteur en chef), Estelle Bikoumou ; Archie Louzaya Ignoumba, Gaël Goma ; Régis-Guenolé Assoula, Horgerie Guempio ; Borgia-Miguel Samba (+) et Esther-Constance Ebon (+) qui nous ont déjà quittés… A cette liste, il faut joindre Baraul Aniolo et Hordel Biakoro-Malonga, deux jeunes gens qui viennent fraîchement d’être lancés au JT de 20 heures…
Cette nouvelle génération de présentateurs de JT, malgré les difficultés conjoncturelles, accroche les téléspectateurs. Les débuts n’ont toujours pas été faciles, mais au fur et à mesure, avec un peu d’abnégation et de passion, ils ont gravi les marches et gagné en assurance pour le bien de plusieurs téléspectateurs dont nombreux sont devenus accrocs aux journaux télévisés de Télé-Congo.

Alain-Patrick MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

16 janvier 2021 21 h 32 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (90 936)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (37 986)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 029)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 3
  • 4 364
  • 2 853
  • 80 534
  • 16 janvier 2021
odio nunc ut ipsum dolor risus