Sélectionner une page

TELEPHONIE MOBILE : Airtel Congo, 1er réseau au Congo, a fêté ses 20 ans et réaffirmé sa volonté de continuer d’offrir de meilleurs services aux Congolais

TELEPHONIE MOBILE : Airtel Congo, 1er réseau au Congo, a fêté ses 20 ans et réaffirmé sa volonté de continuer d’offrir de meilleurs services aux Congolais

La société de téléphonie mobile Airtel Congo a célébré, avec faste, jeudi 23 janvier 2020, à Brazzaville, le 20è anniversaire de son installation en République du Congo, par une soirée dinatoire. Une occasion qui a permis à cette société de communier avec ses partenaires commerciaux, techniques, employés, distributeurs et clients, mais aussi de mettre en exergue les actions menées au cours de ces vingt dernières années.

La volonté d’Airtel Congo d’offrir le meilleur de la téléphonie mobile aux Congolais l’a amenée à développer des services qui, aujourd’hui encore, contribuent à rendre le quotidien plus facile. Et vingt ans après, Airtel Congo est toujours en conformité avec sa vocation de fournir différents services et produits.

Le réseau Airtel s’installait au Congo il y a vingt ans, sous la marque Celtel, en décembre 1999, avec pour ambition d’arriver à connecter tous les Congolais à travers le pays, grâce à un réseau de qualité. Et dès le début, la population congolaise a été au centre de ses préoccupations, et ceci est resté le cas tout au long de ces vingt dernières années.
D’après le Directeur des ventes, Eddy Goma, «nous avons traversé le temps dans un navire que seule la volonté de réussir et de succès inéluctable ne pouvait nous animer et nous soutenir, dans cette abnégation d’apporter à tous les Congolais, où qu’ils soient, et en dépit d’innombrables sacrifices, un produit Airtel. Vous, nos partenaires, vous vous êtes sacrifiés, de jour comme de nuit, pour pouvoir satisfaire nos abonnés, et tous les Congolais. Nous sommes reconnaissants de tous les efforts faits».
Pour sa part, la Directrice des ressources humaines, Ornella Nives Malanda, a fait savoir: «Airtel, aujourd’hui, fête ses vingt ans et nous avons dans le groupe des collègues, des anciens collègues, des nouveaux également, qui ont contribué et continuent à contribuer à ce que nous offrons à la population congolaise.»
Après avoir remercié le Gouvernement, et notamment le ministère des Postes et télécommunications pour son soutien sans faille, ainsi que les partenaires, le Directeur général d’Airtel Congo, Benoît Janin, a dressé le bilan des actions menées par sa société: «Airtel a été le premier opérateur sur ce marché à lancer les services de téléphonie mobile, et la vulgarisation des téléphones portables qui étaient, jusque-là, un luxe pour la majorité de la population; les cabines téléphoniques mobiles qui permettaient aux individus, avec un revenu faible, ne pouvant s’offrir un téléphone portable, d’appeler leurs proches à moindre coût; les recharges faciles et disponibles partout dans le pays avec les ‘’Sap-Sap’’ ou recharges électroniques; l’inclusion financière des Congolais avec les paiements et les transactions mobiles à partir du portable avec Airtel Money; le service d’appel réseau unique qui permet aux abonnés d’appeler au tarif local, lorsqu’ils visitent un autre pays Airtel; l’inclusion digitale des Congolais avec la vulgarisation de l’internet grâce d’abord aux technologies 2G, puis 3G et enfin 4G.»
Aujourd’hui, a-t-il rappelé, Airtel offre le plus grand réseau internet du pays, avec en plus un réseau 4G quasiment 100% partout dans le pays, ce qui reste quelque chose d’assez unique en Afrique et dans le monde. En termes d’innovations technologiques, la dernière est certainement l’inclusion financière des Congolais avec le lancement des paiements et transactions mobiles, depuis son portable avec Airtel Money, et là encore, nous avons été les premiers. Et pour information, la semaine dernière, pour la première fois, nous venons de dépasser la barre d’un demi millions de clients actifs Airtel Money.» Le volet social, a-t-il poursuivi, est aussi un domaine dans lequel Airtel s’est beaucoup investi. «Equipement de certaines écoles, dont l’Ecole spéciale de Brazzaville qui a souvent fait l’objet de soutiens financiers et matériels ; les dons aux orphelinats de Brazzaville et Pointe-Noire ; les dons de kits scolaires et des produits de première nécessité dans les écoles et les hôpitaux à Brazzaville, Pointe-Noire, Kinkala, Dolisie, Ouesso, Oyo, etc. Le programme Airtel santé qui a connu, depuis 2014 à Brazzaville, Pointe-Noire, Ouesso, Sibiti, Madingou, plus de 7000 consultations et soins gratuits. La mise à disposition d’une ligne gratuite, en collaboration avec la fondation Calissa Ikama, pour la lutte contre le cancer, etc.» A cela, il faut ajouter le rapprochement avec les communautés locales; le sponsoring, notamment des Diables-Rouges à la CAN 2015, le soutien à l’entreprenariat local, le sport, etc.
A l’issue de la cérémonie, une dizaine d’employés qui ont rendu des loyaux services à la société Airtel, durant ses vingt ans, ont reçu des certificats de mérite de la part de la hiérarchie.
Juste pour se remémorer du travail abattu auprès des abonnés qui lui ont fait confiance et apporté leur soutien, un documentaire a été projeté. La cérémonie a été agrémentée par le groupe Congo Salsa, l’artiste Cégra Karl, et Zao. Sans oublier la prestation de l’humoriste Weilfar Kaya.
A ce jour, la société Airtel est présente dans quatorze pays africains, et compte plus de cent millions d’abonnés sur le continent.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

24 septembre 2020, 09: 07

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (21 727)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (9 549)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (6 720)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 294
  • 21 382
  • 1 697
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
porta. ultricies Lorem commodo pulvinar suscipit