Sélectionner une page

Téléphonie : Contrer la COVID-19 et améliorer les réseaux

Téléphonie : Contrer la COVID-19 et améliorer les réseaux

Depuis un certain moment, les consommateurs se plaignent de la mauvaise qualité du réseau, due aux problèmes de coupure. Il est difficile de passer les appels normalement, pendant que les villes sont bien couvertes. Est-ce que tout le monde peut utiliser l’internet en fonction de là où il se trouve, à partir de son mobile? Ces inquiétudes ont permis à Louis Marc Sakala, directeur général de l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE) de s’entretenir mercredi 23 septembre 2020 avec les responsables des sociétés de téléphonie mobile Mtn et Airtel pour évaluer la qualité des réseaux mobiles de la première campagne qui va du 2 juillet au 29 août 2020. Il en ressort que la COVID-19 est la cause de la mauvaise qualité des réseaux.

Le constat fait est que ces réseaux, à certains endroits, sont en bon état, d’autres par contre présentent des aspects critiques. Il a été mentionné des problèmes au moment où l’on émet des appels, quelques coupures pendant les échanges. Selon Louis Marc Sakala, les réseaux ne sont pas parfaits, ils ont quelques problèmes qui s’expliqueraient et pourraient se justifier.
Pour les opérateurs de téléphonie mobile, les problèmes qui font qu’il n’y ait pas un bon signal sont nombreux. Avec la crise de la COVID-19, beaucoup de choses ont été vues à la baisse: Ils ne travaillent plus avec les effectifs pour éviter les contaminations; les interventions de nuit sont annulées en période de couvre-feu. Ces opérateurs ne peuvent pas déployés de technicien qui habite kintélé ou Bifouiti pour aller travailler librement sur le site où un appareil grille de nuit.
La pandémie de la COVID-19, a déclaré le directeur général de l’ARPCE, empêche les opérateurs de travailler et d’être à leur niveau d’excellence. Ils s’engagent pourtant de continuer à améliorer la qualité des services.

Louis Marc Sakala

Le directeur général a reconnu que les opérateurs ont fait face à une montée exceptionnelle de la charge des réseaux. «Avec la COVID-19, les consommateurs ont beaucoup téléphoné, ils sont allés sur internet; les réseaux ont été très chargés, mais on n’a pas relevé des coupures de ces réseaux brutales. Ces derniers ont tenu sur cette première phase et ils vont devoir être maintenus et améliorés jusqu’à la fin de l’année», a-t-il dit.
L’ARPCE dans son rôle d’arbitre accompagne les opérateurs, veille sur l’intérêt de l’Etat et sur l’intérêt des consommateurs. A cet effet, Louis Marc Sakala a demandé aux opérateurs d’améliorer encore la qualité des services et à l’ARPCE de refaire des tests sur l’étendue du pays. «Nous sommes allés jusqu’à faire des tests sur les différentes routes nationales parce que celles-ci ne sont pas couvertes. En cas d’accident, il peut y arriver qu’un individu soit obligé de marcher 10 voire 15 km avant d’avoir le premier signal. Nous avons décidé de travailler là-dessus et nous allons évoquer tous ses aspects avec le service universel pour voir comment améliorer ses conditions», a indiqué le directeur général de l’ARPCE.
A noter que la prochaine évaluation aura lieu en décembre prochain, question de revoir l’amélioration de la qualité des services.

A. N’K-K

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

1 novembre 2020 2 h 45 min

Editorial

TROUBLE

Nous vivons une époque de grands retournements, où les notions et les concepts ne disent plus la même chose à tous. Telle est considérée valeur revendiquée, qui est une attitude décriée par d’autres. La vie, la mort, surtout en cette approche de la Toussaint que beaucoup assimilent à une fête célébrant la mort, n’aident pas à unifier les principes.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 525)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 242)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (13 060)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 70
  • 43 222
  • 5 648
  • 1 258
  • 4
  • 12
  • 1
  • 31 octobre 2020
id eleifend Donec nec mi, venenatis elementum mattis consequat. porta.