Sélectionner une page

Technologies : Le Parlement désormais paré par la gestion électronique de ses archives

Technologies : Le Parlement désormais paré par la gestion électronique de ses archives

Le Projet des réformes intégrées du secteur public (PRISP) a procédé à la remise d’équipements du Système électronique des documents (SGED) aux commissions économie et finances des deux chambres du Parlement, le Sénat et l’Assemblée nationale, vendredi 4 septembre 2020. La cérémonie a eu lieu au Palais des congrès, à Brazzaville. Ces équipements ont été remis par André Kéhoua, responsable de suivi et évaluation au PRISP, en présence de Bianky Bayi, directeur général de la société B L Technology, entouré de son équipe d’experts. B L Technology est une société de droit congolais, sélectionnée pour la mise en service de ces équipements.
Ils ont été réceptionnés par le député Maurice Mavoungou, président de la commission économie et finances de l’Assemblée nationale et Mme Anastasie Moudouema Batselili, sénatrice, membre de la commission économie et finances du Sénat.
Ce matériel informatique va aider à la transformation digitale pour l’amélioration des capacités de gestion des flux de documents et d’informations des deux chambres.
Les commissions économie et finances de ces entités du Parlement avaient déjà reçu une bonne partie de matériel informatique au mois d’avril 2019. Le nouveau lot est constitué d’ordinateurs portables et de bureau, de scanners, de logiciels spécialisés de système et d’outils de gestion électronique des documents. La société B L Technology s’est chargée de la vente et de la livraison de ces équipements et elle s’occupera aussi des prestations de service, notamment dans leur installation, le paramétrage et la mise en œuvre du logiciel de gestion électronique des documents, ainsi dans la formation pour un transfert de compétences.
«La société accompagne ses clients depuis près de sept ans dans la réalisation de leurs ambitions stratégiques et pour l’amélioration de la performance touchant toutes les ramifications de l’administration», a dit Bianky Bayi. «Aujourd’hui, il faut stopper le partage des documents en version dure. La version papier et les mêmes documents que les collaborateurs se partagent dans une société peuvent favoriser la contamination de la COVID -19.
Aujourd’hui, avec ce nouveau système, les deux commissions peuvent travailler, comme si elles étaient dans un même bureau», a-t-il affirmé. Le député Maurice Mavoungou, président de la commission économie et finances de l’Assemblée nationale, au nom des deux entités, a estimé que «ces équipements aussi bien matériels que logiciel qui nous sont fournis permettront de renforcer, entre autres, les capacités de nos institutions, dont l’Assemblée nationale et le Sénat».
A noter que le PRISP est un projet, qui est un outil d’accompagnement du Gouvernement dans la mise en place des réformes de la gouvernance, grâce à un financement de l’Association internationale de développement (IDA), du groupe de la Banque mondiale, dans le but d’améliorer la mobilisation des recettes domestiques et la gestion des dépenses publiques, moderniser la gestion de l’administration publique, accroître la transparence et la redevabilité en République du Congo.

Philippe BANZ

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

25 septembre 2020, 03: 40

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (22 027)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (9 819)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (6 914)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 31
  • 22 089
  • 1 794
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
commodo mattis Aenean elit. in elit.