Sélectionner une page

Technologie : Promouvoir une plateforme pour le savoir-faire local et les meilleures pratiques

Technologie : Promouvoir une plateforme  pour le savoir-faire local et  les meilleures pratiques

L’humanité commémore le 21 avril de chaque année la Journée mondiale de la créativité et de l’innovation, afin de sensibiliser un plus grand public au rôle qu’elles doivent jouer dans l’analyse des problèmes. Le ministère de la Recherche scientifique par l’entremise de la direction générale de l’innovation technologique en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) organise du 21 au 23 avril 2021 à Brazzaville un séminaire de renforcement des compétences à l’endroit des directeurs départementaux et des agents de cette direction générale. «Les fondamentaux pour une efficacité administrative de l’innovation technologique pour atteindre les Objectifs du développement durable (ODD», tel est le thème de ce séminaire.

C’est Jean Claude Boukono, directeur de cabinet du ministre de la Recherche scientifique qui a ouvert les travaux, assisté du Dr Aimé Bertrand Madiélé Mabika, directeur général de l’innovation technologique et de Joseph Ikoubou, représentant du représentant résident du PNUD au Congo. La Journée mondiale de la créativité et de l’innovation devrait servir de plateforme et d’espace d’échanges pour promouvoir le savoir-faire local et les meilleures pratiques qui mettent l’accent sur l’utilisation des pensées créatives et des technologies innovantes pour la réalisation des ODD.
Pendant trois jours, les participants vont relever le niveau de pénétration des concepts innovation, technologie et créativité, puis passer en revue la situation du capital humain, les services proposés aux innovateurs et l’appui aux porteurs des projets innovants.
Dans son mot de bienvenu, le Dr Aimé Bertrand Madiélé Mabika a souligné que l’histoire des pays développés et même des pays dits émergents montre que le développement passe par la mise en valeur des produits de l’intelligence humaine qui représentent aujourd’hui 60% de l’économie. Dresser le bilan de l’applicabilité au plan national des missions dévolues à la direction générale de l’innovation technologique puis continuer au renforcement de compétences opérationnelles des directions départementales et des services techniques de cette direction, sont les objectifs de ce séminaire.
Pour Joseph Ikoubou, la tenue de ce séminaire constitue une occasion toute indiquée pour accompagner les directeurs départementaux et les agents de la direction générale de l’innovation technologique à maîtriser les contours et concept sur l’innovation au Congo, ce qui permettra de rapprocher davantage l’administration de la communauté des inventeurs et créateurs congolais pour enfin faire de l’innovation une force motrice et catalytique dans l’atteinte des ODD au Congo.
A l’ouverture des travaux, Jean Claude Boukono a relevé que ce séminaire à l’endroit de ces personnels devrait permettre d’engager une véritable réflexion sur la nécessité de conforter le rôle stratégique de la créativité et de l’innovation dans la diversification de l’économie nationale en tant que vecteurs de croissance économique et de créations d’emploi. Le directeur de cabinet les a exhortés à une concentration maximale afin de s’approprier et de capitaliser les concepts qui y seront développés, surtout de comprendre et d’assimiler les concepts liés à l’innovation technologique et leurs implications pour le développement du pays.

A. N’K-K.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 10 h 25 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 895)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 165)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 689)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 18
  • 4 400
  • 13 289
  • 425 101
  • 16 mai 2021