Sélectionner une page

TCHAD : L’opposition appelle à s’inscrire massivement sur les listes

TCHAD : L’opposition appelle à s’inscrire massivement sur les listes

Le débat sur les prochaines élections prévues pour l’année 2021 commence à voir le jour. A la veille du démarrage de la révision des listes électorales par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), l’opposition invite les Tchadiens à s’inscrire massivement sur les listes électorales. Mais plusieurs raisons motivent cet appel des leaders de l’opposition.

La révision des listes électorales pour l’élection présidentielle a commencé jeudi 1er octobre et le leader des Transformateurs, Masra Succès, invite tous les Tchadiens qui n’ont pas encore de carte d’électeurs à se doter de ce qu’il qualifie d’«arme de transformation massive». «Il est indispensable d’avoir sa carte d’électeurs qui est une arme dans les mains de chaque citoyen. C’est cette arme qu’il va utiliser pour mettre le bulletin dans l’urne», a-t-il fait savoir.
Selon lui, chaque Tchadien doit pouvoir exercer ses droits électoraux. Alors que les élections en Afrique sont loin d’être transparentes, l’opposant estime qu’«il faut être capable d’aller voter, d’aller contrôler les résultats de vote, de s’assurer que toutes les conditions de transparence sont réunies». «C’est pour ça que je dis aux Tchadiens: commencez par avoir votre carte d’électeur en allant vous faire enregistrer massivement du 1er au 20 octobre».
Dans le même camp de l’opposition, le président de l’Union des démocrates pour le développement et le progrès, Max Kemkoi, invite lui aussi les Tchadiens à s’inscrire massivement, mais pour une toute autre raison. De son côté, il promeut un «boycott intelligent».
«Le jour du scrutin, allez et investissez tous les bureaux de vote pour voter. Et en votant, ne choisissez pas un seul candidat mais votez pour tous les candidats figurant sur le bulletin de vote, ainsi vous rendrez nuls tous les bulletins de vote et vous rendrez nulle l’élection», explique-t-il.
L’élection présidentielle est prévue pour avril 2021 et les législatives quelques mois plus tard. D’ici là, le «forum inclusif» doit examiner l’actuelle Constitution pour, fort probablement, remettre en cause le calendrier électoral.

Gaule D’AMBERT

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

23 octobre 2020 1 h 08 min

Editorial

PROCHES DE DIEU, PROCHES DES HOMMES

Nos Evêques viennent de boucler leur 49è assemblé plénière. Pendant une semaine, à Brazzaville, ils ont réfléchi à un thème qui mériterait d’autres sessions de travail, d’autres analyses, d’autres recherches: la formation du futur prêtre. Une Eglise est ce que ses fidèle sont, mais elle est aussi ce que sont ses prêtres. Elle tient par la solidité de leur fidélité à la Parole, par la solidité de leurs connaissances de sacerdotes au service de l’Homme.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (28 421)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (14 611)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (11 087)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 36
    • 41 618
    • 4 707
    • 1 195
    • 4
    • 11
    • 1
    • 21 octobre 2020