Sélectionner une page

TCHAD : Des détenus racontent leur calvaire dans la prison secrète de l’ANS

TCHAD : Des détenus racontent leur calvaire dans la prison secrète de l’ANS

Récemment, la Convention tchadienne de défense des droits de l’Homme a découvert une prison secrète de l’Agence nationale de sécurité. La CTDDH dénonce un véritable mouroir. Le gouvernement, lui, parle de cachots où les détenus sont «très bien» traités. Cinq anciens pensionnaires de ce centre de détention, dont deux ont accepté de témoigner à visage découvert, racontent tout le contraire.
Versinis Dingamnayal, le président du Collectif contre la vie chère y a séjourné une première fois en avril 2017 à la suite d’une grève des commerçants. Daniel Ngadjadoum l’y avait précédé deux mois plus tôt pour une tribune contre le président Idriss Deby.
Leurs versions sont concordantes. Tous deux assurent qu’ils ont été conduits dans ce centre de détention les yeux bandés. Une fois sur place, ils ont été «jetés» dans une petite cellule surpeuplée. Versinis Dingamnayal raconte : «quand j’ai été amené dans le cachot, j’étais menotté et enchaîné… la prison était lugubre, noire !»
Des sévices, programmés entre 23h et 4h du matin, ont commencé dès le premier jour de détention, selon ces témoins. Daniel Ngadjadoum raconte à son tour : « du piment dans les yeux, (des coups) de bâton, de câble électrique … on vous enfonce un tuyau dans le ventre, on ouvre le robinet à forte pression et l’eau vient vous remplir l’estomac… et après on enlève le tuyau et on marche sur votre ventre…»
Autre variante des supplices, du piment en poudre dans un sac en plastique et la tête du supplicié enfermée dans le sac en plastique, raconte Versinis Dingamnayl. Et après «ils versent de l’eau sur la tête. Et pendant ce temps, nous mourrons de faim», ajoute-t-il. Un seul repas est servi par jour.
Tous deux sont des personnalités publiques : les médias locaux et internationaux se sont tout de suite saisis de leurs cas et ils vont être relâchés rapidement. À l’époque, des médecins ont constaté les sévices subis par l’opposant et le militant de la société civile, qui ont porté plainte.
Aucune action n’a encore à ce jour été engagée contre leurs tortionnaires, assurent-ils.
La prison secrète de l’Agence nationale de sécurité est située sur la route de Farcha, en face du ministère des Travaux publics et des infrastructures.

G. D’A.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

25 novembre 2020 2 h 59 min

Editorial

Protestants en marche

Au bout d’un synode, une assemblée plénière des dirigeants et de ce que l’on qualifiera de forces vives, l’Eglise évangélique du Congo, EEC, a fini par refaire son unité. Pendant quatre jours, à la paroisse de Makélékélé Matour de Brazzaville, nos sœurs et frères protestants ont lavé leur linge sale en famille, passé en revue les écueils à une annonce fluide de la Parole du Salut, tracé les lignes d’un futur rempli de moins de scories.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (47 176)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (21 042)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (17 623)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 158
  • 2 262
  • 53 175
  • 18 novembre 2020
ut libero risus sed mi, dolor