Sélectionner une page

Suspension du trafic férroviaire entre Dolisie et Mbinda : 36 filles se sont engagées pour servir Dieu sur les pas du Cardinal Emile Biayenda

Suspension du trafic férroviaire entre Dolisie et Mbinda : 36 filles se sont engagées  pour servir Dieu sur les pas  du Cardinal Emile Biayenda

C’est dans une grande ambiance festive que la chrétienté de Massina, un quartier du 7ème arrondissement de la ville capitale, Mfilou-Ngamaba, notamment celle de la paroisse Ndona Marie, a participé à une messe de dévotion le samedi 6 mars 2021, rassemblant tous les mouvements d’apostolat qui portent le nom du vénéré pasteur Cardinal Emile Biayenda. Au cours de cette célébration eucharistique, 36 enfants se sont engagés pour suivre les pas du Cardinal Emile Biayenda, dans la fraternité Cardinal Emile Biayenda, vêtus de bleu-blanc (chemisette blanches et jupe bleu ciel).

Elles sont le lieu de vénération de cette grande figure d’Eglise et s’emploient avec dévotion en priant ardemment pour la Cause de béatification et de canonisation du serviteur de Dieu, martyr de la paix.
La fraternité Cardinal Emile Biayenda, jeune en perpétuelle croissance, 36 nouveaux membres ont fait leur promesse. C’était au cours d’une célébration eucharistique présidée par l’abbé Cladin Mirment Perez Matongo, coopérateur résidant à la paroisse Ndona Marie et aumônier de la fraternité Cardinal Emile Biayenda, confrérie et Amis du Cardinal Emile Biayenda qui avait à ses côtés l’abbé Jean Bernadin Ndoulou, vicaire de la paroisse Ndona Marie.
L’animation de la messe a été assurée par la chorale Cardinal Emile Biayenda.
Libérant son homélie extraite des textes bibliques choisis pour la circonstance (Mat. 5, 1-12), le célébrant a déclaré: «Chers frères et sœurs, c’est une joie immense pour nous, fraternité Cardinal Emile Biayenda, confrérie et Amis du Cardinal de nous retrouver cet après-midi pour célébrer une messe de dévotion, messe au cours de laquelle nos filles vont devoir s’engager. Cette messe est donc une action de grâces pour raffermir l’unité et la communion entre membres porteurs d’un même nom et engagés tout entièrement pour la cause de Béatification et de Canonisation du Cardinal Emile Biayenda, homme de paix, de justice et d’unité. Marchons sur les traces du Cardinal qui toute sa vie durant n’a fait que réconforter les autres jusqu’à verser son sang pour cette nation congolaise. Les béatitudes sont des enseignements d’une grande portée morale qui nous tracent le chemin qui mène à Dieu. Emile Biayenda a incarné ces béatitudes en tant que pasteur. «Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu» «Soyez les artisans de paix, partout où vous êtes»
Après l’homélie s’en est suivie la promesse des candidats de la fraternité à l’honneur. La présidente de cette fraternité a fait l’appel des 36 engagées, suivi du dialogue en prêtre et candidats, remise du foulard, du chapelet et de l’image du bon Cardinal Emile Biayenda.
Après l’action de grâces, dans son mot de circonstance, Mme Célestine Ouenadio, présidente de la fraternité Cardinal Emile Biayenda a exprimé sa gratitude aux fraternités sœurs de la paroisse, la fraternité Marie Reine de l’univers, la fraternité Maria Goretti, et les mouvements porteurs du même nom (Confrérie et Amis du Cardinal Emile Biayenda) et toute la chrétienté de Ndona Marie.
La deuxième allocution a été celle de M. Juvet Pierre Ngouono, secrétaire général du Conseil pastoral paroissial. Il s’est appesanti sur le sens positif de la promesse à travers cet engagement à l’instar du Bon Cardinal Emile Biayenda vis-à-vis de Jésus-Christ. Il a demandé aux parents de faire le relais dans les foyers, afin de maintenir cette lumière. L’orateur a rappelé que les phénomènes vécus ces derniers temps dans les quartiers: «Kuluna, américains, arabes, bébé noirs» doivent interpeller tous les chrétiens habitant les quartiers Massina, Moutabala, Kinsoundi, pour véhiculer le message de paix, d’amour, afin d’éradiquer cette recrudescence du banditisme au Congo.
Méditons le thème de l’Année pastorale en cours dans l’archidiocèse de Brazzaville: «Chrétien de Brazzaville, qu’as-tu fait de ton baptême ? Sois enraciné dans le Christ».
Merci à Mme Agnès Makoumbou, pour le travail abattu pour ces enfants que vous avez commencés à former depuis 2017, en collaboration avec le bureau de la fraternité Cardinal Emile Biayenda. Aujourd’hui, vos graines sont sorties de terre.
L’abbé Cladin a clôturé en remerciant tous les mouvements d’apostolat porteurs du même nom pour avoir accepté de venir prier ensemble. S’adressant aux enfants, «Personne ne vous a forcé d’intégrer le groupe qui porte le nom du Cardinal Emile Biayenda», lui il a été un homme de paix, et vous aussi, ensemble avec vos enfants que voici qui s’engagent, vous devrez être des artisans de paix.
Puisse le Dieu Tout-Puissant, Père de notre Seigneur Jésus-Christ augmenter en nous la foi, l’espérance et la charité.

Pierre Juvet NGOUONO

… Elle a dit : …
Mme Agnès Makoumbou, ancienne présidente de la fraternité Cardinal Emile Biayenda: «J’ai été présidente de cette fraternité, créée en octobre 1976. J’ai occupé la fonction de présidente de 1977 au 12 mars 2013, soit 36 ans, jusqu’alors, je suis dans ce mouvement d’apostolat. Cette initiative est venue de trois sœurs : mamans Yvonne Kani, Alphonsine Mienandi, et Albertine Makamona. Et elles se rendues chez sœur Anne Marie Biassadila de la congrégation des sœurs de Sainte Marie Madeleine Postel. Cette dernière les emmena voir père Guillaume. C’est là qu’est partie la création de cette fraternité. Parlant du contexte qui a prévalu à la création de cette fraternité, je peux dire que premièrement, au niveau du diocèse, on nous demandait, vous prenez de l’âge, lesquelles vont vous relever? Cette question me tenait à cœur et à ce point, c’est cela qui m’a motivé. Je me suis dit, je vais essayer avec la collaboration du bureau de la fraternité Cardinal Emile Biayenda. En 2017, les rencontres avec les enfants ont commencé. Nous mamans, sommes déjà fatiguées, avec le poids de l’âge et les maladies, la majorité de nos époux sont des malades grabataires, il faut être à leurs côtés. Cette pépinière devrait faire sa sortie officielle depuis 2020, mais hélas ! La pandémie de la COVID-19 et le confinement ont perturbé le programme. Aujourd’hui, ce n’est plus un rêve, le groupe est là. Il a pour présidente: Keverci Loutsouma; vice-présidente: Peresse Nzobadila. Pour conclure, je dis merci à l’abbé Raymond Nzonzi, curé sortant qui nous a soutenues spirituellement et m’a beaucoup encouragée. Merci aux deux conseils paroissiaux. Merci à la nouvelle équipe presbytérale et en particulier à l’actuel curé de la paroisse, l’abbé Vincent de Paul Malonga».

Propos recueillis par
Pierre Juvet NGOUONO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 9 h 50 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 895)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 152)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 674)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 18
  • 3 900
  • 13 289
  • 424 601
  • 16 mai 2021