Sélectionner une page

SPORTS COLLECTIFS : Les raisons d’espérer

SPORTS COLLECTIFS : Les raisons d’espérer

Les fédérations concernées espèrent que la démarche du ministre Hugues Ngouélondélé auprès du Premier ministre Clément Mouamba, aboutira à une levée prochaine de la mesure d’interdiction édictée par le Gouvernement depuis le début de la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19.
Le ministère des Sports n’a pas encore donné son accord à la reprise des compétitions des sports collectifs. Le football, le handball, entre autres, dont les sélections et clubs seront bientôt engagés dans diverses compétitions internationales, attendent avec impatience le verdict du Gouvernement. «J’ai initié un courrier que le Premier ministre recevra sous peu, pour voir comment les footballeurs pourraient éventuellement reprendre les entraînements à huis clos avec l’équipe technique et même lorsqu’il sera question de jouer les matches, qu’ils se déroulent sans spectateurs. On le voit ailleurs. Cela va réduire les risques. Il y aura une concertation avec le chef du gouvernement et on prendra une décision pour le football. Cela concerne aussi le handball», a indiqué le ministre des Sports à la presse, insistant sur le respect de certaines règles.
Au sein du football congolais, une confiance relative se diffuse entre dirigeants fédéraux, présidents des clubs, joueurs et supporters tablant à la fin du mois sur un feu vert avec reprise possible progressive et dans des conditions sanitaires drastiques. Car les éliminatoires de la CAN 2022 et les coupes africaines interclubs seront relancées en novembre, sauf changement du calendrier publié récemment par la Confédération africaine de football (CAF).
Si le Gouvernement donne son OK, il sera impératif de respecter les protocoles sanitaires imposés à la fois par les autorités habilitées et par chaque instance internationale, à laquelle la fédération est affiliée.
Prenons le cas du football. Pour la reprise des compétitions en Afrique, parmi les mesures sanitaires à appliquer, la CAF a recommandé les tests obligatoires, les matches à huis clos, le respect des gestes barrières et la capacité d’isolement des cas suspects. Effectivement, pour faire face à une éventuelle contamination d’un ou des joueur(s), la CAF recommande de mettre en place tous les dispositifs nécessaires pour la mise en quarantaine. La FIFA et la CAF comptent soutenir les Fédérations africaines dans la prise en charge

Guy-Saturnin
MAHOUNGOU

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

24 septembre 2020, 09: 33

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (21 737)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (9 558)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (6 723)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 315
  • 21 403
  • 1 700
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
tempus ut risus ut Phasellus massa sem, libero. dictum ipsum Praesent