Sélectionner une page

SPORTS COLLECTIFS : Les raisons d’espérer

SPORTS COLLECTIFS : Les raisons d’espérer

Les fédérations concernées espèrent que la démarche du ministre Hugues Ngouélondélé auprès du Premier ministre Clément Mouamba, aboutira à une levée prochaine de la mesure d’interdiction édictée par le Gouvernement depuis le début de la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19.
Le ministère des Sports n’a pas encore donné son accord à la reprise des compétitions des sports collectifs. Le football, le handball, entre autres, dont les sélections et clubs seront bientôt engagés dans diverses compétitions internationales, attendent avec impatience le verdict du Gouvernement. «J’ai initié un courrier que le Premier ministre recevra sous peu, pour voir comment les footballeurs pourraient éventuellement reprendre les entraînements à huis clos avec l’équipe technique et même lorsqu’il sera question de jouer les matches, qu’ils se déroulent sans spectateurs. On le voit ailleurs. Cela va réduire les risques. Il y aura une concertation avec le chef du gouvernement et on prendra une décision pour le football. Cela concerne aussi le handball», a indiqué le ministre des Sports à la presse, insistant sur le respect de certaines règles.
Au sein du football congolais, une confiance relative se diffuse entre dirigeants fédéraux, présidents des clubs, joueurs et supporters tablant à la fin du mois sur un feu vert avec reprise possible progressive et dans des conditions sanitaires drastiques. Car les éliminatoires de la CAN 2022 et les coupes africaines interclubs seront relancées en novembre, sauf changement du calendrier publié récemment par la Confédération africaine de football (CAF).
Si le Gouvernement donne son OK, il sera impératif de respecter les protocoles sanitaires imposés à la fois par les autorités habilitées et par chaque instance internationale, à laquelle la fédération est affiliée.
Prenons le cas du football. Pour la reprise des compétitions en Afrique, parmi les mesures sanitaires à appliquer, la CAF a recommandé les tests obligatoires, les matches à huis clos, le respect des gestes barrières et la capacité d’isolement des cas suspects. Effectivement, pour faire face à une éventuelle contamination d’un ou des joueur(s), la CAF recommande de mettre en place tous les dispositifs nécessaires pour la mise en quarantaine. La FIFA et la CAF comptent soutenir les Fédérations africaines dans la prise en charge

Guy-Saturnin
MAHOUNGOU

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

29 juillet 2021 20 h 00 min

Editorial

10 ou 40% ?

Avant, cela nous scandalisait. Puis, cela a étonné. Aujourd’hui que nous sommes blasés, on hausse les épaules et on passe à autre chose. La pratique de réclamer 10% d’un marché ou d’un service, du plus important au plus banal, s’est incrustée dans le paysage.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 2 157
  • 1 991
  • 350 715
  • 28 juillet 2021