Sélectionner une page

Souvenir : L’artiste-musicien Marcus Mvouka, une divine surprise!

Souvenir : L’artiste-musicien Marcus Mvouka, une divine surprise!

Auteur-compositeur, chanteur né en 1945, Marcus Mvouka est le géniteur de ‘’ Keba na ye’’, son succès le plus connu sur les deux rives du fleuve Congo. Il y a quelques temps Blaise Wuta-Mayi, chanteur célèbre, auteur-compositeur de la grande épopée du Tout-puissant OK Jazz de feu Franco Luambo Makiadi à Kinshasa, demandait à un compatriote de France, Prosper Nkounkou ‘’Mapro’’, artiste-musicien, écrivain et ancien international de football, ce qu’était devenu Marcus Mvouka. Il n’était plus en vie lui répondit-on.

Marcus Vouka avait quitté le Congo, son pays d’origine, en 1970 pour la France. Il était trompettiste, membre de la Fanfare nationale. Ayant déjà le virus de la musique en lui grâce à sa fonction première, en France, il va un jour faire la connaissance de Ballou Canta l’un des plus grands chanteurs congolais de tous les temps selon Sam Mangwana, un autre artiste-musicien de renommée internationale. Une rencontre pertinente surtout pour Marcus Mvouka qui produira l’opus ‘’Keba na ye’’ qui fera connaître au grand public cet artiste aux goûts vestimentaires et aux allures de sapeur. Il a 37 ans et nous sommes en 1982. Cet album 33 tours vinyl de quatre chansons sera accompagné de la danse parapluie, initiée par l’artiste lui-même. Le lead vocal sera assuré par Ballou Canta en complicité avec Marcus Mvouka, disque produit par le label Salsa Music.
Son deuxième album ne connaîtra pas le même succès loin de là! car, entre temps, Marcus Mvouka très mécontent de son producteur entra un jour dans une colère qui le poussa à le frapper. Ce qui n’arrangea en rien l’avenir de l’artiste obligé d’aller se produire en Allemagne, les producteurs du marché français lui ayant fermé la porte. Il repassera tout de même par Brazzaville pour la promotion de son album qui manquait de cette niaque instrumentale qu’avait le tout premier. ‘’Testament ya Chantal’’; ‘’Moundjala Ngoto’’; ‘’Bandjambirika’’ sont également des compositions de Marcus Mvouka.
Tout compte fait, Marcus Mvouka aura marqué son passage sur la scène musicale congolaise à une période où régnaient en maîtres des artistes chevronnés comme Théo Blaise Kounkou, Pamelo Mounk’a, Youlou Mabiala, Kosmos Moutouari, Loko Massengo, Pierre Moutouari, Fidèle Zizi, etc. Marcus Mvouka composait des chansons de caractère sociologique; il présentait des faits de société. Marcus Mvouka était le frère cadet de Dékoum, l’un des célèbres photographes congolais de l’époque.

Alain-Patrick
MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

25 février 2021 14 h 07 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (120 476)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 509)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 910)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 10 384
  • 1 340
  • 75 912
  • 4 février 2021
libero. ut Lorem nunc id commodo amet, Aenean lectus dictum