Sélectionner une page

SOMMET DES GRANDS LACS A LUANDA (ANGOLA) : La République centrafricaine au centre des préoccupations

SOMMET DES GRANDS LACS A LUANDA (ANGOLA) : La République centrafricaine au centre des préoccupations

La capitale angolaise Luanda a abrité, vendredi 29 janvier 2021 un mini-sommet de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL). La crise sécuritaire en Centrafrique était, entre autres sujets, au centre de la rencontre.

Pays situé au centre du continent africain, la RCA a connu en fin d’année 2020 des élections présidentielle et législatives troubles. Une coalition des rebelles frustrée par la non prise en compte des candidatures de certains de leurs aux législatives, soutenue par l’ex-Président François Bozizé dont la candidature à la présidentielle a été retoquée, entend toujours marcher sur la capitale Bangui. Le Président réélu Faustin-Archange Touadéra trouve son salut jusqu’ici, grâce à l’armée centrafricaine qui certes manque de la logistique, mais est appuyée par la Mission de l’ONU en Centrafrique (MINUSCA), les mercenaires russes et l’armée rwandaise.
Parmi les sujets à l’ordre du jour figurait la désignation d’un médiateur pour la RCA. Cette nomination avait pourtant été annoncée depuis novembre 2020, lors d’une réunion de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), mais n’avait jamais été concrétisée.
Seulement, Faustin-Archange Touadéra pose des conditions. Des sources diplomatiques indiquent qu’il s’est opposé du fait que la personne désignée émane de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) notamment des deux Etats que sont le Tchad et la République du Congo, que le Président centrafricain soupçonne d’être trop proche de l’opposition centrafricaine.
Récemment, c’est le Président de la Commission de la CEEAC, l’Angolais Gilberto Da Piedade Verissimo qui a repris le flambeau. D’où ce choix pour sortir de l’impasse de tenir un sommet sous l’égide de la Conférence des pays des Grands Lacs (CIRGL), que dirige actuellement l’Angola.
Le Tchad ne fait pas partie de la CIRGL , mais y a été convié en raison de sa grande influence sur la sécurité de la sous-région. Outre la question du médiateur, les dirigeants de l’organisation sous-régionale ont également discuté d’un éventuel envoi en Centrafrique des renforts militaires, pour la pacification de ce pays, en proie à des émeutes depuis des décennies. Ainsi, l’Angola et la République démocratique du Congo ont été sollicitées.

Gaule D’AMBERT

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

24 février 2021 20 h 49 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (119 838)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 143)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 655)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 204
  • 2 584
  • 68 912
  • 4 février 2021
risus quis, dapibus tristique Sed ultricies vel, felis Lorem ut libero libero.