Sélectionner une page

SERVICES FINANCIERS DIGITAUX : Elaborer une stratégie nationale cohérente

SERVICES FINANCIERS DIGITAUX : Elaborer une stratégie nationale cohérente

Pour assister le Gouvernement dans l’élaboration d’une stratégie nationale cohérente de promotion des services financiers digitaux, le Cabinet Ernst & Young a été choisi pour répondre aux attentes de généralisation de l’utilisation des services financiers digitaux d’ici 2025, en rapport avec la vision Congo digital. Cela contribuera à réduire la pauvreté aggravée par les effets induits de la pandémie de la COVID-19. Léon Juste Ibombo, ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique l’a indiqué mardi 6 octobre dernier au cours d’une réunion de lancement du projet de cette élaboration de stratégie.

Pour une durée de 4 mois, le Cabinet Ernst & Young évaluera entre autres, les freins au développement des systèmes financiers digitaux, ses effets dans les secteurs socio-économiques telles l’agriculture, l’éducation, la protection sociale, la santé etc. Le Gouvernement pourra disposer d’un état des lieux général de l’inclusion financière au Congo; d’un répertoire de l’ensemble des services financiers digitaux proposés aux usagers au Congo; d’un état de l’accès en fonction des différentes catégories socio-professionnelles; d’une analyse existant sur le cadre juridique et règlementaire.
Le ministre Juste Ibombo a souligné qu’au regard de ces espaces numériques, d’investissement attractif et de la stabilité politique des institutions du Congo, «le défi de faire du numérique un levier majeur pour la compétitivité des entreprises et de la diversification de notre économie est à notre portée…».
A travers l’élaboration en cours de l’avant-projet de loi réglementant le secteur des startups, le ministre Ibombo a poursuivi: «Les réflexions annoncées qui portent sur cet ambitieux projet gouvernemental appellent à une interaction générée par la rencontre des acteurs du secteur public avec tous les autres acteurs que sont les banques, les opérateurs de téléphonie mobile, les micros finances, les incubateurs, les pépinières d’entreprises».
Mme Annoncia Badiabio, senior manager Ernst & Young a souligné que les services financiers numériques peuvent aider aujourd’hui les économies en développement à faire face à la crise et stimuler la croissance de demain. «D’autant plus que les études démontrent que là où les systèmes financiers sont plus développés, la croissance est plus dynamique, le taux de pauvreté baisse plus rapidement et l’égalité de revenu progresse plus vite», a-t-elle dit.
De son côté Arsène Ossebi, administrateur délégué du Cabinet Ernst & Young a indiqué qu’ll faut faire l’état des lieux de ce qui se fait. La volonté du Gouvernement à travers le ministre de l’économie numérique des Postes, a-t-il dit, c’est de rendre la stratégie nationale cohérente, sortir une stratégie unique pour le pays.
A rappeler que l’enquête du cabinet Ernst & Young se mène dans le cadre du projet CAB (Central African Backbone), cofinancé par la Banque Africaine de Développement (BAD).

A. N’K-K

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

23 octobre 2020 0 h 25 min

Editorial

PROCHES DE DIEU, PROCHES DES HOMMES

Nos Evêques viennent de boucler leur 49è assemblé plénière. Pendant une semaine, à Brazzaville, ils ont réfléchi à un thème qui mériterait d’autres sessions de travail, d’autres analyses, d’autres recherches: la formation du futur prêtre. Une Eglise est ce que ses fidèle sont, mais elle est aussi ce que sont ses prêtres. Elle tient par la solidité de leur fidélité à la Parole, par la solidité de leurs connaissances de sacerdotes au service de l’Homme.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (28 413)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (14 610)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (11 083)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 12
    • 41 594
    • 4 706
    • 1 195
    • 4
    • 11
    • 1
    • 21 octobre 2020