Sélectionner une page

SECTEUR INFORMEL : Appuyer les promoteurs d’unités économiques frappées par la COVID-19

SECTEUR INFORMEL : Appuyer les promoteurs d’unités économiques frappées par la COVID-19

Les acteurs du secteur informel évoluant dans les branches de la soudure, la mécanique, la vulcanisation, la cordonnerie et la vannerie ont bénéficié d’un appui matériel, venu en réponse aux effets immédiats de la pandémie de la COVID-19, en vue de la reprise progressive de leurs activités. Deux cent bénéficiaires sélectionnés venus des deux grandes villes du pays ont reçu cet appui, dont 125 à Brazzaville et 75 à Pointe-Noire. La cérémonie de remise officielle a eu lieu vendredi 18 septembre 2020 à la direction générale de l’Agence congolaise pour la création des entreprises (ACPCE), à Brazzaville. C’était sous la présidence de Mme Yvonne Adelaïde Mougany, ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’artisanat et du secteur informel, en présence de Maleye Diop, représentant résident du PNUD au Congo.
L’appui a visé de renforcer les capacités des acteurs du secteur informel, dont les activités ont été jugées essentielles, malheureusement arrêtées totalement durant le confinement et qui peinaient à redémarrer dans le contexte actuel.
C’est le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) qui a offert ce don aux acteurs du secteur informel, par l’entremise du ministère des Petites et moyennes entreprises. Le don d’une valeur totale de 54,500 millions de F.CFA a rendu opérationnel un accord de partenariat signé entre le PNUD et le ministère des PMEASI en date du 17 juillet dernier, relatif à l’octroi de micro-subventions aux promoteurs du secteur informel frappés par les mesures liées à la pandémie de la COVID-19.
Dans le cadre de l’exécution de cet accord, les kits par domaine d’activités ont été composés de plusieurs objets. Les soudeurs ont reçu, entre autres, les tôles noires et planes, les tubes, les cornières, les cartons des baguettes, les disques à couper, les boîtes antirouille et les lames.
Pour leur part, les mécaniciens ont pu obtenir des mallettes à clé, les pots de graisse et divers autres outils. Les artisans évoluant dans le domaine de la vulcanisation ont reçu des pneus, des chambres à air, des boîtes de colle et de graisse. Les cordonniers ont reçu- du cuir, deux douzaines de semelles et deux de patins, des rouleaux de fil, des pots de colle et des kilos de pointe. Le don des vanniers a été composé de paquets de lames et de rotins, des planches de bois blanc, de scies à métaux et à bois, un marteau avec arrache clous, de la colle à froid, des boîtes de vernis et de peinture, un paquet de pointe et un contreplaqué.
Les objets ont été remis des mains de la ministre des PMEASI et du représentant résidant du PNUD au Congo directement aux bénéficiaires. Le choix et l’identification des promoteurs ont été effectués en collaboration entre le ministère des PME et le PNUD sur des critères préalablement fixés à partir de la base des données mise à disposition par le ministère.
Maleye Diop a affirmé: «cette crise COVID-19 a surpris le monde, et le Gouvernement du Congo a pris cette pandémie très au sérieux et mis en place des mesures vigoureuses pour contenir la propagation du virus. Certaines de ces mesures ont eu des conséquences collatérales sur certaines activités économiques et celles assez précaires des acteurs du secteur informel qui ont vu leurs activités handicapées. Il est donc plus que normal que des actions appropriées soient entreprises en faveur de la relance des activités du secteur informel du fait de son fort poids économique qui avoisine les 90 % des activités de l’économie nationale».
Cette opportunité est une volonté respective des deux institutions à œuvrer ensemble et à renforcer leur partenariat en vue d’aider les populations vulnérables, a réitéré Mme Yvonne Adélaïde Mougany. En substance, elle a souligné que «le Gouvernement a pris des mesures en vue de venir en aide aux personnes vulnérables en général ainsi qu’à celles évoluant dans le secteur informel en particulier, face aux impacts destructeurs de la COVID-19. Conformément au dispositif de l’accord signé, mon ministère ne ménagera aucun effort afin que la mise en œuvre des subventions, dont un échantillon est distribué ici et maintenant, se déroule avec la diligence et l’efficacité requises tant sur le terrain que dans l’observance des procédures».
La ministre Yonne Adélaïde Mougany a promis de veiller personnellement sur la base d’une utilisation rationnelle des ressources et des circonstances, afin que cette action assure une sortie de crise rapide comme l’avait déclaré le Premier Ministre Clément Mouamba à l’édition 2020 des assises nationales de l’entrepreneuriat.

Philippe BANZ

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

30 octobre 2020 20 h 21 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 254)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 202)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 780)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 963
    • 45 200
    • 5 536
    • 1 225
    • 4
    • 11
    • 1
    • 25 octobre 2020
    commodo elementum dolor. at nec consectetur