Sélectionner une page

SANTE : Plaidoyer pour un dépistage systématique des maladies

«Une personne bien portante est un malade qui s’ignore» Dépister consiste à rechercher et à découvrir ce qui est dissimulé (dictionnaire Hachette). En médecine, le dépistage d’une maladie vise à rechercher celle-ci au moment où elle est silencieuse, avant donc qu’elle ne s’exprime. Dans le domaine de la santé publique, ce type de dépistage s’adresse aux affections courantes et potentiellement graves.
Découvrir la maladie avant qu’elle ne se déclenche permet de mieux la surveiller et/ou de la traiter plus efficacement parce que prise en charge au tout début. Le dépistage peut s’effectuer à l’occasion de campagnes communautaires ou de manière individuelle, lors d’une consultation médicale.
Chez l’enfant, la maladie cible est la drépanocytose, sous ses deux formes: la forme hétérozygote ou AS qui est vulgairement dénommée drépanocytaire «partiel». Elle affecte près de 25% de la population. Le sujet atteint de la forme AS est cliniquement sain, c’est-à-dire n’est pas malade.
La deuxième forme, dite homozygote ou SS, est la forme sévère de la maladie. Le diagnostic peut être posé chez le fœtus dès les premières semaines de la grossesse, à partir de l’analyse du liquide dans lequel baigne le fœtus (liquide amniotique). II s’effectue sur la base de l’étude de l’ADN dans des laboratoires spécialisés. En cas de découverte d’une forme homozygote, avec l’accord des parents, une interruption de la grossesse peut être réalisée.
Après la naissance, l’intérêt du diagnostic de la forme AS réside dans le choix plus tard de son futur partenaire = l’union d’un homme AS et d’une femme AS expose au risque d’avoir un ou plusieurs enfants drépanocytaires SS, donc atteints de la forme sévère.
Chez l’adulte, la maladie la plus concernée par le dépistage est le Sida. Il bénéficie d’une structure permanente et d’un plan de lutte au niveau national. La femme enceinte figure parmi les cibles privilégiées et avec elle l’enfant à naître en cas d’atteinte de celle-ci.
Hormis l’infection à VIH, certaines maladies font l’objet de dépistage systématique à l’initiative des autorités sanitaires ou des organisations non gouvernementales. Celui-ci peut se faire aussi à titre individuel. Il s’agit du diabète sucre et de l’hypertension artérielle. Le diabète de l’adulte, dit de type 2, s’exprime surtout à partir de l’âge de 50 ans. Le dosage de la glycémie de préférence à jeun en permet le diagnostic. L’hypertension artérielle essentielle, c’est-à-dire sans cause précise, voit sa fréquence croître à partir de l’âge de 50 ans, même si avant, il est possible d’observer des sujets hypertendus.
Le cancer chez l’adulte est l’autre cible de la politique de dépistage. Chez l’homme, il s’agit du cancer de la prostate recherchée à partir de 50 ans sur la base du dosage sanguin du PSA.
Chez la femme, c’est le cancer du col de l’utérus qui est d’abord recherché à partir de l’examen du frottis cervico vaginal. L’âge optimum du premier frottis au cours du dépistage se situe vers 25 ans. Le cancer du sein représente l’autre préoccupation dans le cadre du dépistage. Avant tout, il est recommandé à la femme de palper régulièrement ses seins à la recherche de nodules, de petites tumeurs. Autrement, on recourt à la radiographie des seins (mammographie), à partir de l’âge de 45 ans.
Peuvent être l’objet de dépistage, le virus de l’hépatite B et de l’hépatite C. Tous deux sont susceptibles être à l’origine d’une cirrhose ou d’un cancer du foie. Ce dépistage peut s’effectuer à tout âge.
Au niveau des yeux (en ophtalmologie), l’anomalie la plus retrouvée est la cataracte. Elle expose celui qui en est atteint à terme à la perte totale de la vue (cécité). ElIe survient habituellement à partir de l’âge de 65 ans, mais bien plus tôt chez le sujet diabétique.
Enfin, la réalisation d’un bilan général systématique n’est pas inopportun, notamment à partir de l’âge de 50 ans particulièrement.
En conclusion, l’âge de 50 ans apparait comme un âge charnière de la vie. Le vieillissement semble véritablement commencer à cet âge. Or, le vieillissement s’accompagne volontiers de la survenue de certaines pathologies dont le cancer: cancer du sang (leucémie), de la prostate, du sein, de l’utérus, et de l’appareil digestif (colon).

Professeur Prosper SENGA

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

19 septembre 2020, 15: 36

Editorial

EN PANNE

Plus les années passent et plus le problème complexe de l’alimentation en électricité se fait toujours prégnant. Les centrales hydroélectriques du pays sont devenues plus nombreuses. Nous avons une centrale à gaz à Pointe-Noire. Et les projections laissent aussi le champ libre à la possibilité de renforcement de nos capacités en la matière, ne serait-ce qu’avec la construction, enfin, du barrage de Sounda, dans le Kouilou.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (20 396)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (8 636)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • ECONOMIE : L’année 2020 sera marquée par une forte dégradation (lasemaineafricaine) (6 315)
    Le Comité national économique et financier (CNEF) a tenu mardi 21 juillet 2020 à Brazzaville, sa deuxième session ordinaire de cette année, à la direction nationale de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). La dernière remonte au 15 mai dernier. Les travaux ont été placés sous la présidence de Ludovic Ngatsé, ministre délégué […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 543
  • 16 703
  • 1 209
  • 900
  • 3
  • 9
  • 1
  • 19 septembre 2020
ut diam ultricies dapibus sed ut