Sélectionner une page

SANTE : François Barateaua réaffirmé le soutien de la France à la CAMPEPS

SANTE : François Barateaua réaffirmé le soutien de la France à la CAMPEPS

L’ambassadeur de France au Congo, Bertrand Cochery, a effectué le 27 janvier dernier, une visite à la Centrale d’achat des médicaments essentiels et des produits de santé (CAMEPS). Il était accompagné de Mme Jacqueline Lydia Mikolo, ministre de la Santé. C’est la première visite du diplomate à cet établissement public à caractère industriel et commercial, créé en 2017 et doté d’une autonomie de gestion et de fonctionnement de type privé. «C’est notre bébé. Quand on a commencé cette aventure, peu de gens nous ont donnés du crédit. On nous a dit qu’on ne pouvait pas faire mieux que ceux qui sont passés avant. C’est toujours des fiascos, cela ne marchera pas. Dans cette aventure, nous avons eu un soutien important, celui de l’ambassade de France qui s’est engagée avec nous dès le début. Nous avons travaillé et d’autres partenaires sont arrivés», s’est réjouie Jacqueline Lydia Mikolo.
«Tout semble bien marcher. Notre partenariat est basé sur la confiance, le respect et les appuis techniques», a-t-elle affirmé à l’ambassadeur. «La CAMEPS s’est engagée sur la voie qui devrait l’amener à une plus grande expansion. C’est pour cela, que nous avons encore besoin de ce partenariat», a-t-elle plaidé.
D’où la remise au diplomate français du plan stratégique 2020-2024 de la CAMEPS, élaboré sur financement du Fonds mondial-initiative 5%, selon la gestion axée sur les résultats (GAR).
Prenant la parole, François Barateau a réaffirmé le soutien de la France à appuyer la CAMEPS. «Elle restera aux côtés au Congo et essayera d’entraîner d’autres partenaires y compris l’Union européenne qui ne l’est plus, mais qui pourrait le redevenir. Vous avez parlé de confiance retrouvée, c’est essentiel. Souvent les images du passé collent à la peau, c’est toujours compliqué de s’en débarrasser. Nous allons essayer de plaider votre cause auprès de l’Union européenne», a-t-il promis.
Fort de la réalité constatée sur le terrain, le diplomate français a estimé que la CAMEPS est un bel exemple de modèle d’administration publique avec un «mode de fonctionnement modernisé, une transparence qui a été érigée en mode de gestion, c’est excellent. Ce que j’ai vu confirme ce que j’ai entendu. Un endroit bien géré, efficace et au service de la population».
Entre autres missions, la CAMEPS à celles d’acquérir les médicaments essentiels et les produits de santé de qualité; approvisionner les formations sanitaires publiques et privées; rendre les médicaments disponibles et accessibles au moindre coût sur l’ensemble du territoire.

KAUD

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

24 février 2021 21 h 46 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (119 871)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 164)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 667)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 236
  • 2 584
  • 68 944
  • 4 février 2021
quis elementum luctus ut velit, ut eleifend ut tempus sem, libero. id,