Sélectionner une page

SANTE : Améliorer l’offre de soins aux patients au CHU-B

SANTE : Améliorer l’offre de soins aux patients au CHU-B

Pour soutenir son projet médical, le Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU-B) a obtenu un prêt de 12 milliards de francs CFA de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC). Le Dr Denis Bernard Raiche, directeur général du CHU-B a donné une conférence de presse vendredi 18 décembre 2020 au cours de laquelle il a dégagé trois grands axes de son mandat: rénovation et sécurisation, accueil des patients et achat de nouveaux équipements spécialisés médicaux. Par rapport à l’ampleur des travaux, a-t-il signifié, le prêt est insignifiant, mais il reste optimiste quant à remettre sur les rails le CHU-B.

Dans un premier temps, les travaux vont concerner la rénovation et la sécurisation. Il s’agira de sécuriser le CHU-B, refaire l’ensemble de la toiture, revoir le système électrique de l’alimentation en électricité de l’extérieur jusqu’au CHU-B y compris le groupe électrogène d’urgence pour assurer une uniformité de l’électricité et protéger les équipements «que nous allons acquérir et pour assurer la continuité des soins à la population spécifiquement quand les patients se retrouvent à l’intérieur de services vitaux comme la réanimation, le bloc opératoire, la néonatologie ou les soins intensifs», a indiqué le Dr Denis Bernard Raiche.
Le deuxième axe concerne l’accueil du patient. Il doit être pris en charge dès l’entrée du Centre, recevoir sa demande et l’orienter directement au service concerné. Il s’agit non seulement de signalisation, mais de volonté d’avoir des individus pour un service personnalisé et d’améliorer l’accueil des usagers.
Le troisième axe est l’achat des nouveaux équipements spécialisés médicaux avant les 20 et 21 juin 2021 dans les différents services: accueil et orientation, imagerie et laboratoires. Il concerne l’achat d’un scanner, d’une résonance magnétique pour diagnostiquer et traiter la maladie. A cela s’ajoutent un appareil de fluoroscopie, un amplificateur qui permettra de pratiquer des opérations de remplacement de hanches et de genoux en orthopédie. Toutes les procédures d’acquisition de matériels et de prestation de services se feront dans le cadre d’appels d’offres afin de permettre au CHU-B d’obtenir les meilleurs équipements et services à des tarifs compétitifs.
Le Dr Denis Bernard Raiche a précisé que le CHU-B aura un plateau technique. «Il y a plusieurs opérations que nous pourrons et qui doivent être faites pour améliorer les soins et les services en termes d’accessibilité au patient. Nous avons besoin d’un plateau technique pour traiter les Congolais».
Dans le cadre de son projet de nouvelle gouvernance, la direction du CHU-B a défini trois autres grandes priorités: l’amélioration de l’offre de soins pour la population; la nouvelle politique de ressources humaines pour garantir la présence et la qualité du service des médecins et de l’ensemble du personnel soignant et administratif et la gestion rigoureuse des ressources financières et matérielles afin d’offrir la meilleure dans les soins.
Pour le directeur général du CHU-B, la rigueur doit s’appliquer dans les aptitudes et comportements du personnel. «Je veux respecter le règlement intérieur et je veux aussi que le personnel du CHU le respecte ainsi que les patients. Il y aura des changements importants parce que c’est la volonté du président de la République et de la ministre de la Santé de remettre sur les rails le CHU-B. Nous allons réaliser ensemble ce défi», a-t-il promis.

Aybienevie
N’KOUKA-KOUDISSA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

16 janvier 2021 22 h 29 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (90 965)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (37 996)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 035)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 4 527
  • 2 853
  • 80 697
  • 16 janvier 2021
leo. quis, Praesent facilisis Aliquam ipsum tristique libero. dolor leo vulputate, mattis