Sélectionner une page

RETROSPECTIVE 2020 : Le sport confiné et meurtri

RETROSPECTIVE 2020 : Le sport confiné et meurtri

L’année 2020 fut une année hors du commun et ne sera pas une année glorieuse pour le sport mondial, encore moins pour le sport congolais. Toutes les fédérations nationales ont subi de plein fouet les effets de la pandémie de la COVID-19 avec la suspension des compétitions locales, continentales et mondiales. La douleur a aussi mis sur la touche l’extase, avec le décès d’illustres hommes et sportifs (Lire LSA n°4030 du mercredi 6 janvier dernier). Qu’ils reposent en paix !

La COVID-19, cet invité-surprise
Le sport, dans son ensemble, est resté confiné à cause de la pandémie de COVID-19. Les acteurs sportifs ont respecté les mesures restrictives édictées par le Gouvernement pour limiter sa propagation et ne sont pas restés en marge de l’élan de solidarité pour lutter contre le virus invisible. Des footballeurs internationaux ont lancé une croisade contre la maladie à travers une vidéo attirant l’attention sur la situation sanitaire actuelle et mettant en garde au danger de la propagation de la COVID-19. Certains ont apporté leur soutien à d’autres sportifs mais aussi à la population.
La FECOFOOT, de son côté, a apporté sa contribution au fonds de solidarité institué par le Gouvernement en remettant mardi 26 mai un chèque de 12 millions de francs CFA.
Dans le sillage de la pandémie occasionnant l’arrêt brusque des différentes compétitions, la FECOFOOT a déclaré championne (quatre journées restaient à disputer), l’AS Otohô devant Diables-Noirs et JST, mais annulé la Coupe nationale.
Après plus de six mois d’attente, l’espoir était revenu, surtout avec la levée progressive des mesures de restriction grâce à la baisse considérable des cas positifs à la COVID-19. La reprise des activités des sports collectifs est autorisée sous conditions. Cependant, contre toute attente, le 1er août le ministre des Sports précise que la reprise ne concerne que les équipes engagées aux compétitions internationales.
Mais cette piqûre de rappel n’est pas bien reçue chez les acteurs du sport. Le président de Jean-Guy Blaise Mayolas de la FECOFOOT a été le premier à réagir en off pour fustiger cette décision qui, à son avis, signerait «un arrêt de mort du foot congolais». Heureusement, un accord sera trouvé entre les deux entités.

Les compétitions internationales parquées
Ce ne sont pas seulement les activités sportives locales qui ont été affectées par la pandémie. Les compétitions internationales ont été aussi suspendues, obligeant, de ce fait, les équipes nationales du Congo dans les différentes disciplines à entrer en hibernation. Plusieurs rendez-vous continentaux du football, notamment, ont été annulés ou reportés. Il en est ainsi des 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN 2022 de football, qui devaient se jouer en fin mars 2020. Initialement prévu du 4 au 25 avril 2021 au Cameroun, le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2020 n’a pas résisté au dictat du coronavirus. La CAF a été obligée de surseoir à la tenue de ce tournoi qui concerne exclusivement les joueurs évoluant dans leur championnat local.
Le Comité international olympique (CIO) a aussi fait les frais de la crise liée à la COVID-19, malgré ses tentatives de résistance. Les JO 2020 de Tokyo sont reportés d’un an, du 23 juillet au 8 août 2021. Les Jeux olympiques de la jeunesse de Dakar-2022, aussi, de quatre ans, en 2026. Ils étaient initialement programmés du 22 octobre au 9 novembre 2022.
La saison sportive 2020 n’a pas été totalement morte. Après avoir été annulées en mars 2020, les 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN ont été programmées en novembre. Le Congo, opposé au royaume d’Eswatini, a remporté la première manche sur le score de 2-0 à Brazzaville. Les hommes de Candido Valdo n’ont pu achever le job lors de la manche retour à Manzini, car contraints au match nul (0-0). Le Congo est obligé maintenant de sortir le grand jeu en mars 2021 pour arracher son ticket pour le rendez-vous continental.
D’autres footballeurs des Diables-Rouges, les moins de 20 ans, ont été aussi en compétition. Mais leur participation au tournoi qualificatif pour la CAN de leur catégorie en Guinée Equatoriale n’a pas été reluisante. Ils n’ont pu obtenir le ticket du tournoi final qui aura lieu en Mauritanie.

Les clubs congolais ne s’en sortent pas en coupes africaines
En 2020, l’AS Otohô et l’Etoile du Congo sont les représentants du Congo respectivement en Ligue des champions et en Coupe de la Confédération. Mais comme la saison précédente, ils ont été éliminés dès les préliminaires.
Outre l’arrêt des activités sportives du fait de la pandémie de la Covid-19, le monde sportif congolais a traversé également des épreuves douloureuses, avec le rappel à Dieu d’éminentes personnalités, dirigeants, d’anciens sportifs et d’acteurs divers.

2020, l’année des assemblées fédérales électives
Dans cette morosité, est survenu le renouvellement des instances dirigeantes des fédérations nationales. D’anciens dirigeants ont été balayés, et de nouvelles figures ont fait leur entrée dans le cercle des présidents de fédérations. Les fédérations n’ont pas encore démarré la nouvelle saison, mais elles prennent les mesures pour sa relance prochaine.

Jean ZENGABIO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

24 février 2021 21 h 12 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (119 847)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 151)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 657)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 212
  • 2 584
  • 68 920
  • 4 février 2021
Praesent ipsum ut luctus mi, odio