Sélectionner une page

Rentrée des classes : Le ministre Collinet Makosso serein et confiant

Rentrée des classes : Le ministre Collinet Makosso serein et confiant

Après près de sept mois de vacances imposées pour cause de Coronavirus, les élèves congolais des sous-secteurs de l’enseignement général et technique ont renoué avec le chemin de l’école le lundi 12 octobre dernier sur toute l’étendue du pays. Pour se rendre compte de son effectivité, le ministre de l’Enseignement primaire Anatole Collinet Makosso à la tête d’une délégation a fait la ronde de quelques écoles de la ville de Brazzaville.

Le CEG Angola Libre dans le 1er arrondissement Makélékélé a été le premier établissement scolaire visité. La cérémonie de levée des couleurs, qui s’est déroulée en présence des partenaires au développement (UNICEF, UNESCO, PAM et la Banque mondiale), a marqué le début des cours pour l’année scolaire 2020-2021. La ronde s’est poursuivie à l’école primaire d’excellence La fraternité Rénovée (2e arrondissement Bacongo), au complexe scolaire privé Regard d’Afrique et prescolaire Moungali III, dans le 4e arrondissement.
Le point de chute de cette ronde a été le lycée Agostino Neto dans le 6e arrondissement, Talangaï. Satisfait, Anatole Collinet Makosso a déclaré que la rentrée a été effective sur tout le territoire suivant les rapports reçus. «Cela prouve que les apprenants attendaient impatiemment ce moment.» Le train étant déjà en marche, le ministre a invité le corps enseignant à faire preuve de rigueur et d’esprit de créativité, car cette année sera rude.

Pendant la levée des couleurs
au CEG
Angola Libre

L’administrateur-maire de Makélékélé, Laurent Edgard Bassoukissa, s’est dit honoré que son arrondissement ait abrité le démarrage de la rentrée. Mais, il a déploré les actes de vandalisme enregistrés dans les écoles: matériels didactiques, cubitainers et autres objets ont été volés.
Présentant la vision des cours pour cette année scolaire, Collinet Makosso a déclaré: «L’année scolaire se déroulera comme les années antérieures. Exception est faite pour les établissements ayant des gros effectifs puisque nous ne pouvons pas construire des classes supplémentaires en deux mois. Nous serons obligés d’alterner le système d’apprentissage: des cours en présentiel, lundi, mercredi et vendredi pour une vague; mardi, jeudi et samedi pour une autre vague. A l’intérieur de ces vagues nous aurons des sous-vagues, une vague la matinée et une autre l’après-midi. Que cela ne perturbe pas les apprenants et non plus leurs parents, car l’approche ne modifie aucunement le volume horaire.» Avant d’ajouter: «L’école à domicile que nous avons utilisée sous forme alternative pendant le confinement est utilisée dans cette circonstance sous forme de système complémentaire. Je rappelle qu’une salle de classe ne doit pas dépassée 50 élèves conformément aux gestes barrières édictés par le Gouvernement». Les enseignements seront complétés par des cours polycopiés mis à disposition des élèves.
Avec toutes les réformes initiées suite à la COVID-19, il se pose le problème du personnel enseignant. Anatole Collinet Makosso a appelé à propos tous les cadres, enseignants qui ont quitté les salles de classe et travaillant dans différentes administrations. «Dans cette même optique, nous sommes prêts à rappeler les seniors qui ont déjà fait valoir leur droit à la retraite», a-t-il indiqué en précisant la manière dont seront organisées les prestations. «Nous allons évaluer le niveau d’effectivité des enseignants et on constatera là où ils en manquent.»
Vu la particularité de cette année, Collinet Makosso a invité les parents à plus de conscience parentale pour soutenir la formation des enfants et le système éducatif.
Les enseignants présents à leur poste au CEG de l’Angola ont exhorté leurs collègues ainsi que les élèves encore à la maison à reprendre le chemin de l’école.
Les établissements du préscolaire sont ouverts cette année
Par ailleurs, le ministre de l’Enseignement primaire a visité, à la veille de la rentrée scolaire, quelques établissements du préscolaire. Rigueur, prudence et respect des mesures barrières sont les maîtres mots pour cette année. «Une salle de classe ne doit pas dépasser 15 élèves», selon lui. Si dans d’autres établissements publics, du primaire au secondaire, la dotation a été faite en matériel de désinfection, en cubitainers, etc., cela n’a pas été le cas pour les établissements publics du préscolaire. Aussi sommes-nous en train de prendre des dispositions, avec l’appui de l’UNICEF pour régler le problème des mesures d’hygiène et de protection. A noter que seuls les enseignants porteront les masques.
A l’Enseignement technique, le ministre Antoine T. Nicéphore Fyllla Saint Eudes a appelé toute la communauté éducative à se mobiliser pour la réussite de cette année scolaire.

Esperancia
MBOSSA-OKANDZE

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

23 octobre 2020 1 h 10 min

Editorial

PROCHES DE DIEU, PROCHES DES HOMMES

Nos Evêques viennent de boucler leur 49è assemblé plénière. Pendant une semaine, à Brazzaville, ils ont réfléchi à un thème qui mériterait d’autres sessions de travail, d’autres analyses, d’autres recherches: la formation du futur prêtre. Une Eglise est ce que ses fidèle sont, mais elle est aussi ce que sont ses prêtres. Elle tient par la solidité de leur fidélité à la Parole, par la solidité de leurs connaissances de sacerdotes au service de l’Homme.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (28 421)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (14 611)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (11 087)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 2
    • 38
    • 41 620
    • 4 707
    • 1 195
    • 4
    • 11
    • 1
    • 21 octobre 2020