Sélectionner une page

REFLEXION : Il y a beaucoup d’hypocrisie à vouloir suivre la loi sans la respecter, ni l’appliquer

REFLEXION : Il y a beaucoup d’hypocrisie à vouloir suivre la loi sans la respecter, ni l’appliquer

En effet, pendant longtemps, j’ai observé le comportement ou l’attitude des Pharisiens dans la Bible. Ceux-ci se disaient souvent fidèles à Dieu et/ou docteurs de la Loi. Cependant, lorsque la Loi s’est faite chair et s’est révélée à eux à travers le Christ, les Pharisiens l’ont reniée et ont préféré crucifier Jésus-Christ – la Loi par excellence – en lieu et place de Barrabas, un malfrat et bandit de grand chemin!
Cet épisode douloureux est une illustration parfaite du caractère hypocrite des Pharisiens.
En dehors de cela, la Bible raconte d’autres histoires semblables attribuées toujours aux Pharisiens, telle que cette scène de la femme adultère que les Pharisiens ont voulue lapider, au motif qu’elle aurait violé la Loi et en faveur de laquelle Jésus-Christ était intervenu en personne, s’adressant avec véhémence à ses agresseurs en ces termes: «Que celui qui est sans péché jette en premier la pierre sur cette femme!»
La suite est connue de tous et se passe de tout commentaire. Pour ceux qui ne se souviennent plus, nous leur rappelons tout simplement que les Pharisiens s’étaient abstenus de lapider la femme adultère et se sont retirés un à un en commençant par les plus vieux d’entre eux.
Et, à maintes reprises, Jésus-Christ ne cessait, durant Son Ministère, de condamner l’attitude de ces «fervents défenseurs de la Loi», en les qualifiant d’hypocrites et de fils de vipère.
Ainsi, le terme «hypocrite» apparaît plusieurs fois dans le Nouveau Testament pour désigner tous ceux qui se disent «justes devant la Loi», «prophètes de Dieu», «frères en Christ» ou encore «fils du Très Haut», alors qu’ils ne se soumettent ni à la Volonté de Dieu, ni à Sa Loi.
Aussi pouvons-nous affirmer, sans risque de nous tromper, qu’il y a beaucoup d’hypocrisie à vouloir suivre la loi sans la respecter, ni l’appliquer.
De nos jours, les hypocrites sont légion et on les retrouve presque partout, dans tous les domaines de la vie. Parmi les hypocrites, les pasteurs communément appelés «Hommes de Dieu», les juristes ou «professionnels de Droit», les politiciens ou «Hommes politiques» figurent en bonne place. Ce sont en quelque sorte des Pharisiens de l’époque moderne. Leur point commun réside dans le fait qu’ils agissent tous au nom de la Loi, de telle ou telle loi sans se conformer eux-mêmes à la Loi et font subir aux autres ce qu’ils ne sont pas capables de supporter eux-mêmes, à l’instar des Pharisiens des temps bibliques à l’époque du Christ. C’est cela l’hypocrisie, rien d’autre!

Igor Bertrand BANZA
Juriste, ancien séminariste, penseur libre

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 323 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 323 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 11 h 50 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 899)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 197)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 728)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 12
  • 5 363
  • 13 289
  • 426 064
  • 16 mai 2021