Sélectionner une page

RECONNAISSANCE : Enfin, des logements aux Lions indomptables

RECONNAISSANCE : Enfin, des logements aux Lions indomptables

Depuis l’exploit inoubliable réalisé lors de la Coupe du monde 1990 en Italie, les Lions indomptables quarts finalistes de cette épopée attendaient d’être récompensés comme l’avait promis le Chef de l’Etat Paul Biya. C’est chose faite. Trente après, le Gouvernement camerounais ayant offert le 27 août dernier à chaque joueur un logement moderne.
L’équipe nationale du Cameroun d’alors avait pour capitaine feu Stephen Tataw, et pour entraîneur le Soviétique Valéri Nepomniachi. Dans l’histoire, elle restera la première équipe africaine en quarts de finale d’un Mondial. C’était l’apothéose de la carrière pour cette génération.
Les héros ou leurs représentants sont donc désormais en possession des clés des logements promis par le Président de la République Paul Biya. Ces logements existaient déjà dans le portefeuille de la Société immobilière du Cameroun. Ce sont des appartements de trois chambres, avec salon, cuisine, salle de bain d’un confort tout à fait acceptable.
La satisfaction pouvait se lire sur les visages des Lions indomptables, mais aussi le soulagement de voir une promesse être accomplie, bien que trente ans plus tard.
Parmi les Lions présents à la cérémonie, on a noté les gardiens de but Thomas Nkono et Joseph-Antoine Bell, les attaquants Albert-Roger Milla et François Omam Biyick, le milieu de terrain André Kana Biyick, frère d’Omam, les défenseurs Thomas Libih, Jules-Denis Onana et Bertin Ebwellé, pour ne citer que ceux-là.
Les bénéficiaires n’ont pas boudé leur plaisir, malgré la longue attente. Thomas Libih, par exemple, saluant le geste du Chef de l’Etat, l’a exhorté à faire montre de la même générosité envers les futures générations des Lions indomptables.
Pour Albert-Roger Milla, révélation de cette Coupe du monde historique, cette récompense n’est pas usurpée. Elle est tout simplement le résultat du travail acharné que ses coéquipiers et lui ont abattu.
Le Président Paul Biya a donc respecté la parole donnée, en récompensant ses joueurs devenus mythiques, et dont certains d’entre eux comme Benjamin Massing, Louis-Paul Mfédé et Stephen Tataw ne sont malheureusement plus de ce monde.

A.-P MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 décembre 2020 13 h 50 min

Editorial

Système

Il n’y a pas idée plus répandue dans l’opinion que celle d’ériger en système les pratiques les plus généralement décriées dans la société. Vous parlez de corruption, de passe-droit, de détournement, d’impunité, de faible engagement à contrer les anti-valeurs, de comportements arrogants et insouciants devant le bien public ? On vous présente «le système» comme bouclier et justification à tout. C’est le système !

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (53 770)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 925)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (22 189)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 2 826
  • 2 037
  • 58 147
  • 2 décembre 2020
justo elit. vulputate, id sem, efficitur. elit. Phasellus id libero.