Sélectionner une page

RECONNAISSANCE : Enfin, des logements aux Lions indomptables

RECONNAISSANCE : Enfin, des logements aux Lions indomptables

Depuis l’exploit inoubliable réalisé lors de la Coupe du monde 1990 en Italie, les Lions indomptables quarts finalistes de cette épopée attendaient d’être récompensés comme l’avait promis le Chef de l’Etat Paul Biya. C’est chose faite. Trente après, le Gouvernement camerounais ayant offert le 27 août dernier à chaque joueur un logement moderne.
L’équipe nationale du Cameroun d’alors avait pour capitaine feu Stephen Tataw, et pour entraîneur le Soviétique Valéri Nepomniachi. Dans l’histoire, elle restera la première équipe africaine en quarts de finale d’un Mondial. C’était l’apothéose de la carrière pour cette génération.
Les héros ou leurs représentants sont donc désormais en possession des clés des logements promis par le Président de la République Paul Biya. Ces logements existaient déjà dans le portefeuille de la Société immobilière du Cameroun. Ce sont des appartements de trois chambres, avec salon, cuisine, salle de bain d’un confort tout à fait acceptable.
La satisfaction pouvait se lire sur les visages des Lions indomptables, mais aussi le soulagement de voir une promesse être accomplie, bien que trente ans plus tard.
Parmi les Lions présents à la cérémonie, on a noté les gardiens de but Thomas Nkono et Joseph-Antoine Bell, les attaquants Albert-Roger Milla et François Omam Biyick, le milieu de terrain André Kana Biyick, frère d’Omam, les défenseurs Thomas Libih, Jules-Denis Onana et Bertin Ebwellé, pour ne citer que ceux-là.
Les bénéficiaires n’ont pas boudé leur plaisir, malgré la longue attente. Thomas Libih, par exemple, saluant le geste du Chef de l’Etat, l’a exhorté à faire montre de la même générosité envers les futures générations des Lions indomptables.
Pour Albert-Roger Milla, révélation de cette Coupe du monde historique, cette récompense n’est pas usurpée. Elle est tout simplement le résultat du travail acharné que ses coéquipiers et lui ont abattu.
Le Président Paul Biya a donc respecté la parole donnée, en récompensant ses joueurs devenus mythiques, et dont certains d’entre eux comme Benjamin Massing, Louis-Paul Mfédé et Stephen Tataw ne sont malheureusement plus de ce monde.

A.-P MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 373 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 373 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

1 août 2021 9 h 02 min

Editorial

A notre santé !

Il y a un contraste sidérant à constater, avec l’homme de la rue, que «les deux industries les plus dynamiques du pays» sont la bière et la morgue. Chaque jour que Dieu fait, nous nous donnons en spectacle attablés aux bistrots, seuls ou avec des amis, hommes ou femmes, devant un alignement de bouteilles ou de cannettes bien moussantes dès 9h du matin. C’est d’ailleurs le meilleur indicateur pour savoir si les salaires ont été virés dans les banques.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 5
  • 496
  • 3 763
  • 314 037
  • 31 juillet 2021