Sélectionner une page

RD CONGO/UNION AFRICAINE : Félix Tshisekedi pourrait ne pas prendre la tête de l’organisation

RD CONGO/UNION AFRICAINE : Félix Tshisekedi pourrait ne pas prendre la tête de l’organisation

Lors de leur récent sommet extraordinaire en visioconférence sous l’égide du Sud-africain Cyril Ramaphosa, son Président en exercice, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) ont indiqué que si la crise politique persiste en RD Congo, le Président Félix Tshisekedi n’assumera pas la présidence de l’organisation l’an prochain comme cela est prévu. Ce sommet s’est particulièrement prononcé sur l’opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), dès le 1er janvier 2021.

Au cours de ce sommet tenu le week-end écoulé, plusieurs chefs d’Etat ont demandé à leur homologue de la RD Congo, de respecter les clauses de l’accord signé avec son prédécesseur, Joseph Kabila, et de dialoguer avec lui pour dissiper les désaccords sur des sujets sensibles qui les divisent au niveau de leur coalition pour la gouvernance du pays.
Félix Tshisekedi avait entamé il y a quelques semaines, une série de consultations politiques pour tenter de refaire la majorité parlementaire, ce qui s’est avéré totalement impossible tant du point de vue de la loi et des pratiques aussi bien politiques que parlementaires. Une rencontre Kabila-Tshisekedi était devenue un impératif pour désamorcer la crise qui bloquait le fonctionnement harmonieux du pays.
Pour Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine, «en cas de persistance de la crise, l’Union africaine sera appelée à intervenir en tant qu’arbitre. C’est anormal que ce soit alors le Président de ce pays qui soit en même temps président de l’union. Etant lui-même une partie de la crise, il ne peut pas être juge et partie». Sinon, selon lui, aucune solution durable à la crise ne pourra être trouvée.
Il faut, pense-t-il, quelqu’un de neutre pour assumer le rôle du Président en vue d’une éventuelle médiation au cas où les partenaires en coalition au pouvoir en République Démocratique du Congo n’arrivent pas à aplanir leurs profondes divergences qui entraînent le pays dans un chaos aux conséquences terribles pour tout le continent.
Dans une lettre adressée à plusieurs chefs d’Etat du continent et à l’ONU, l’ancien Président de la RDC, a averti ses interlocuteurs que son successeur «a érigé sa propre volonté en règle qui gouverne la République et ne respecte ni loi du pays ni les clauses de l’accord signé, ce qui est susceptible de plonger le pays dans une crise aux conséquences incalculables».
Un avertissement qui semble avoir trouvé un grand écho aux destinataires qui exercent une pression très forte sur le Président de la RDC qui se trouve dangereusement coincé après des consultations qualifiées de «scène de théâtre et de suicide individuel» par une analyste.

Azer ZATABULI

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

22 janvier 2021 14 h 02 min

Editorial

Des élections en Afrique Centrale

En Centrafrique, la victoire du Président Faustin Archange Touadéra a été confirmée par la Cour Constitutionnelle. Avec un peu plus de 53% de voix, mais sur seulement 35% des ayants-droit au vote, cette victoire a été entérinée par la communauté internationale. Certains des opposants -une première en Afrique Centrale – se sont même inclinés devant le vainqueur.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (95 161)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 631)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 853)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 1 130
  • 1 690
  • 75 651
  • 22 janvier 2021
sed neque. massa venenatis mattis elementum risus. risus tristique dolor