Sélectionner une page

RD CONGO : Les consultations de Félix Tshisekedi débouchent sur des incertitudes

RD CONGO : Les consultations de Félix Tshisekedi débouchent sur des incertitudes

Suscitées par des tensions récurrentes au sein de la coalition au pouvoir, les consultations initiées par le Président Félix Tshisekedi se sont achevées mercredi 25 novembre 2020 dans la capitale Kinshasa. Très politiques au départ, elles ont, par la suite été caractérisées par une plus grande ouverture, mais toujours sans la majeure partie du Front commun pour le Congo (FCC) de l’ancien Président Joseph Kabila. Elles ont duré trois semaines.

L’ancien Président tient au strict respect de l’accord conclu entre le FCC et le Cap pour le changement (CACH) de l’actuel chef de l’Etat Félix Tshisekedi. Lui à qui incombe désormais la responsabilité de trancher sur de nouvelles dispositions qui permettront à la RDC d’avancer.
Félix Tshisekedi a consulté quasiment toutes les couches de la population. Des politiciens aux hommes d’Eglise, en passant par les syndicalistes, les ONG, les individualités (sportifs, musiciens, retraités, sans domicile fixe, etc.), ont tous été consultés au palais présidentiel.
A l’opposition, Jean Pierre Bemba Gombo et Moïse Katumbi ont répondu à l’appel du Président de la République. Les deux figures de la plateforme LAMUKA n’ont pas fait de grandes déclarations à l’issue de la rencontre avec leur ancien allié. Martin Fayulu, candidat à la dernière présidentielle et Adolphe Muzito deux autres ténors de LAMUKA ont, quant à eux, décliné l’invitation, préférant des discussions plus larges, impliquant toutes les parties prenantes.
Si la plupart de grandes figures du FCC ont dénoncé et boycotté ces consultations, certaines individualités ont répondu favorablement à l’invitation du chef de l’Etat. Notamment: des gouverneurs et des présidents des assemblées provinciales.
Rallier à sa cause des membres du FCC aux fins de constituer une «union sacrée» autour du Président Tshisekedi n’est décidément pas chose aisée. Une bonne partie de la plateforme a même accusé l’entourage de Félix Tshisekedi de procéder «malicieusement» au débauchage des membres de leur formation politique.
Quoique la date ne soit pas connue encore, «la déclaration du Président de la République est attendue pour permettre à la RD Congo d’avancer», estime une opinion.

Marcellin MOUZITA M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

21 janvier 2021 9 h 05 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (94 211)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 299)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 698)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 608
  • 1 706
  • 75 346
  • 16 janvier 2021
accumsan vel, leo mattis mi, ut vulputate, Donec venenatis Aenean felis leo.