Sélectionner une page

RD CONGO-BURUNDI : Réchauffement des relations diplomatiques

RD CONGO-BURUNDI : Réchauffement des relations diplomatiques

Arrivé, le lundi 12 juillet dernier à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo (RDC), pour une visite d’Etat de deux jours, le Président burundais Evariste Ndayishimiye a rencontré son homologue congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, mardi 13 juillet. Au menu de cette visite, plusieurs questions abordées et des accords signés.

Cela fait suite aux rencontres de bon voisinage lancées par le chef de l’Etat congolais depuis des semaines. Durant son séjour dans l’Est, le Président Félix Tshisekedi avait eu des entretiens avec les Présidents Yoweri Museveni de l’Ouganda et Paul Kagame du Rwanda. Après cinq années d’isolement, du côté du Président burundais, il est question actuellement de manifester son ouverture vers le monde extérieur. De même, il y a l’adhésion de la RD Congo à la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est. C’est dans cette perspective que Félix Tshisekedi avait déjà rencontré les Présidents ougandais et rwandais. A l’instar de ces deux homologues, le chef de l’Etat congolais avec le burundais Ndayishimiye devraient signer toute une série d’accords commerciaux et relatifs aux infrastructures.
Cette visite d’Etat s’est inscrite dans le cadre du renforcement des relations d’amitié, de fraternité et de coopération qui existent entre les deux pays, et renforcées par la volonté des deux chefs d’Etat. Les deux chefs d’Etat ont aussi évoqué les questions d’intérêt commun, et cette visite a abouti à la signature de plusieurs accords de coopération dont le mémorandum d’entente concerne le projet conjoint de développement d’un chemin de fer à l’écartement standard. Il s’agit de la construction du chemin de fer entre Gitega et Kindu, sur une ligne qui doit permettre l’évacuation de produits jusqu’à Uvinza en Tanzanie était aussi à l’ordre du jour. Sans oublier, celle de la relance de la Commission mixte de coopération bilatérale qui ne s’est pas réunie depuis longtemps.
Pendant leurs entretiens, les deux chefs d’Etat ont en outre, abordé la question de la situation sécuritaire à l’Est de la RD Congo. Il existe toujours des groupes armés hostiles à Bujumbura, leur présence attise les conflits intercommunautaires sur les hauts plateaux du Sud-Kivu. L’armée burundaise a été plusieurs fois signalée dans l’Est du Congo depuis l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi. Cela a été mentionné dans un rapport du groupe d’experts de l’ONU, publié en janvier 2020.
La question des réfugiés a aussi été évoquée. Actuellement, malgré les opérations de rapatriement volontaire effectué l’année dernière, la RD Congo compte encore 45.000 réfugiés burundais. Présentement, il existe deux fois plus de réfugiés congolais au Burundi. Au terme de cette visite, la partie burundaise a envisagé la visite prochaine du Président congolais au Burundi.

Alain-Patrick MASSAMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

29 juillet 2021 20 h 38 min

Editorial

10 ou 40% ?

Avant, cela nous scandalisait. Puis, cela a étonné. Aujourd’hui que nous sommes blasés, on hausse les épaules et on passe à autre chose. La pratique de réclamer 10% d’un marché ou d’un service, du plus important au plus banal, s’est incrustée dans le paysage.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 2 206
  • 1 991
  • 350 764
  • 28 juillet 2021