Sélectionner une page

PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : Après la pluie, le beau temps

PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : Après la pluie, le beau temps

Ils étaient récemment à couteaux tirés à cause du troisième mandat très contesté d’Alassane Ouattara. Le président ivoirien a rencontré, mercredi 11 novembre dernier, le président de la coalition de l’opposition, Henri Konan Bédié. Cette rencontre s’est tenue deux jours après le discours télévisé d’Alassane Dramane Ouattara dans lequel il avait indiqué son intention de rencontrer le président du PDCI.

L’entretien entre les deux personnalités a duré environ 45 minutes. «Nous avons convenu que la paix est la chose la plus chère pour tous les deux, et pour tous les Ivoiriens», a déclaré le président Ouattara à l’issue de cette rencontre, sans donner, davantage de détails sur le contenu des discussions.
Le chef de l’Etat a indiqué qu’il s’agissait d’abord de «rétablir la confiance» et que le «dialogue a bien démarré». Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et représentant de l’opposition n’a pas été plus loquace. La rencontre, a-t-il dit «a permis de briser le mur de glace», s’est-il contenté d’indiquer, et que de nouveaux entretiens étaient prévus dans les prochains jours.
Cela faisait plus de deux ans que les deux hommes ne s’étaient pas rencontrés. Le lieu de cette rencontre l’hôtel du Golf est hautement symbolique. C’est ici qu’Alassane Dramane Ouattara et son aîné Henri Konan Bédié étaient restés reclus pendant quatre mois lors de la crise post-électorale, de décembre 2010 à avril 2011. A l’époque, ils étaient alliés contre le président sortant Laurent Gbagbo, et la situation sécuritaire était chaotique.
Le scénario est cette fois différent. Les deux hommes se retrouvent dans cet hôtel alors qu’ils s’opposent politiquement, ils se livrent un véritable combat, qui s’est durci ces derniers jours, avec l’arrestation de plusieurs personnalités du PDCI et le blocus de la résidence d’Henri Konan Bédié.
Ce blocus a été levé ce mercredi en début d’après-midi. Cela fait d’ailleurs partie d’une liste de préalables du PDCI avant l’ouverture de toutes discussions politiques. Dans cette liste, rendue publique ce mercredi, il est donc réclamé la levée du blocus des résidences des leaders de l’opposition – ils sont six à avoir ainsi été empêchés ces derniers jours ; la libération de tous les responsables et militants de l’opposition, dont Maurice Guikahué, le numéro 2 du PDCI, et Pascal Affi N’Guessan, le président du FPI-légal ; la levée des poursuites judiciaires. Une vingtaine de dirigeants politiques sont poursuivis pour «rébellion contre l’autorité de l’État», mais aussi pour «meurtres» ou terrorisme.
Le PDCI demande également un «dialogue inclusif et élargi à l’ensemble des plateformes et partis politiques de l’opposition». Il s’agit donc de n’oublier ni le Front populaire ivoirien dans ces discussions, ni le mouvement Générations et peuples solidaires (GPS) de Guillaume Soro.

Gaule D’AMBERT

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

1 décembre 2020 0 h 00 min

Editorial

Tout est réglé

Il y a une jurisprudence africaine en matière d’élections. Au moment où nos délégués s’apprêtent à quitter Madingou après leur participation à la concertation politique de Madingou, il ne serait pas inutile de rappeler que, en principe, c’est pour mieux préparer la présidentielle de mars prochain que cette rencontre de trois jours a eu lieu. Mieux préparer, c’est-à-dire ôter sur le chemin de ce scrutin majeur les obstacles qui pourraient conduire à la contestation des résultats.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (52 191)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 520)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (21 015)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 0
  • 1 603
  • 54 197
  • 28 novembre 2020
dapibus dolor in at suscipit efficitur. Aenean id porta. mi,