Sélectionner une page

PRESIDENTIELLE 2021 : Anguios Nganguia Engambé annonce des primaires pour le 22 janvier

PRESIDENTIELLE 2021 : Anguios Nganguia Engambé annonce des primaires pour le 22 janvier

Le président du Parti pour l’action de la République (PAR), situé à l’opposition politique, Anguios Nganguia Engambé, a animé le 5 janvier dernier à Brazzaville, un déjeuner de presse. Il a annoncé l’organisation des primaires par son parti le 22 janvier prochain pour choisir son candidat à l’élection présidentielle de mars 2021. Une tradition pour cette formation politique.
Tout porte à croire que le président du PAR est déjà dans sa veste de candidat. Très rassurant, lorsqu’il répondait à la question de savoir si son parti le désignerait comme candidat et quel sera son programme de société, il a affirmé: «Mon projet s’intitule: le moment est venu pour gouverner ensemble». Pourquoi? Parce qu’en politique, a-t-il justifié, «on ne peut pas prétendre gagner seul, surtout lorsqu’on est membre d’une coalition ou d’une plateforme politique. Il faut créer une synergie. L’apport de chacun est très important».
Il a promis de mener une lutte sans merci contre la corruption, l’impunité et les antivaleurs. «Les partis politiques doivent avoir l’esprit d’innovation. Le monde évolue, nous devons évoluer avec le monde».
Faisant l’analyse politique du Congo, il a soutenu que le pays va mal. «La pandémie à coronavirus est venue ajouter ou aggraver le mal du Congo. J’ai maintes fois donné des points de vue, et fait des propositions concrètes. J’ai tout proposé au Gouvernement».
S’agissant de l’opération de révision des listes électorales, le président du PAR pense que c’est un processus administratif normal. Il a néanmoins déploré la composition de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI) qui, selon lui, n’est pas équitable. «On a reconduit les mêmes membres qui ont supervisé le scrutin présidentiel de 2016. Pire encore, le président de la CNEI, Henri Bouka, est en même temps président de la Cour Suprême. Donc, juge et partie. On ne va pas (aller aux élections) avec cette CNEI. Je préfère qu’on laisse le ministère de l’Intérieur organiser les élections, comme cela se passe dans certains pays», a-t-il suggéré.
P.A. D.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

28 février 2021 19 h 57 min

Editorial

Ils seront 7 !

Ainsi donc, comme les mousquetaires d’Alexandre Dumas, ils seront sept ! Ils seront sept candidats pour la présidentielle du 21 mars prochain. Le Conseil constitutionnel n’a écarté qu’un candidat sur les 8 qui avaient manifesté leur désir à prendre part à la course.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (123 802)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (55 597)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (33 089)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 914
  • 3 477
  • 76 522
  • 27 février 2021
Lorem elit. id Aenean ut Donec tempus suscipit commodo ut mi, adipiscing