Sélectionner une page

Pointe-Noire : Ouverture des offres pour la phase d’urgence de développement portuaire

Pointe-Noire : Ouverture des offres pour la phase d’urgence de développement portuaire

Le Port autonome de Pointe-Noire (PAPN) est en passe de construire de nouveaux postes à quai. C’est ce qui ressort de l’allocution de son Directeur général, M. Séraphin Bhalat, le 17 septembre dernier. C’était à l’occasion de la séance d’ouverture publique des offres relatives à la réalisation des projets de la phase d’urgence du plan directeur de développement portuaire.

Bénéficiaire d’un prêt de 45,9 milliards de F. CFA de l’Agence français de développement (AFD) et d’une subvention de l’Union européenne (UE) de 16,07 milliards de F. CFA adossé au prêt, le Port autonome de Pointe-Noire a initié la mise en œuvre de la phase d’urgence de son plan directeur de développement.
A cet effet, un appel à manifestation d’intérêt avait été lancé le 19 mai 2018, qui avait abouti à la sélection de quatre entreprises sur onze candidatures. Les dossiers des entreprises soumissionnaires retenues sont les suivantes: Besix (Belgique), le groupement Soletanche Bachy/Sogea Satom/Dumez (France), Eiffage/Socofran (France) et Razel/Jean De Nul (France). Les travaux à réaliser sont répartis en deux principaux lots, l’un au port au dit commercial, et l’autre tout à fait nouveau, concerne la pêche industrielle et artisanale.
Au port commercial, il est prévu dans le plan la construction de plusieurs entités, parmi lesquelles un quai de 250 m linaire sur la façade ouest du nouveau môle, sur des profondeurs 12 à 16 mètres. Une darse (bassin portuaire) raccordée par une infrastructure de 110 mètres de long, avec des profondeurs variant entre 4 et 12,5 m, entre le nouveau quai et le quai Ilogs.
Par ailleurs, afin de protéger les façades Ouest, Nord et Est du nouveau môle, des travaux d’enrochement seront effectués. Ce qui permettrait la construction d’une darse de 16 m de largeur de 16 X 50 m à une profondeur de 6 mètres. Il servira à la mise à sec des petits navires de 1200 tonnes. A cela il faut ajouter la construction d’une partie d’un quai multifonction d’environ 100 m.
En ce qui concerne le deuxième lot, il concerne la construction d’un quai de 600 mètres de long destiné à la pêche industrielle, et la construction d’un débarcadère ou d’un brise-lames pour la pêche artisanale.
Ainsi fait, le port pourrait répondre à la demande des armateurs. Le directeur général du PAPN l’a dit en ces termes: «Nous pouvons affirmer que la réalisation de l’ensemble de ces projets permettra non seulement de poursuivre la modernisation des infrastructures portuaires, mais également de faire face à la forte demande pour la réception des trafics de bois, de céréales, de fer, des phosphates, de clinker, de charbon, de gypse et d’autres. Ce projet aura un impact social important, à travers l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations et la création des emplois en phase de construction et d’exploitation des ouvrages» a précisé Séraphin Bhalat.
Après cette phase d’ouverture des manifestations d’intérêt, un comité spécialisé procédera au dépouillement pour désigner l’entreprise qui aura proposé l’offre la plus avantageuse techniquement et financièrement.

Jean BANZOUZI-MALONGA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 79 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 79 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

30 octobre 2020 21 h 07 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 259)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 203)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 785)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 994
    • 45 231
    • 5 539
    • 1 225
    • 4
    • 11
    • 1
    • 25 octobre 2020
    lectus pulvinar felis tristique libero eget