Sélectionner une page

POINTE-NOIRE : Le vivre ensemble des jeunes et leur soutien au député Maurice Mavoungou

POINTE-NOIRE : Le vivre ensemble des jeunes et leur soutien au député Maurice Mavoungou

Dans le cadre de ses rencontres citoyennes avec ses mandants, et à l’occasion des vœux de nouvel an, le député Maurice Mavoungou a réuni les jeunes de sa circonscription le 16 janvier 2021, pour échanger sur le concept du «vivre ensemble» et partager son choix politique de soutien au président Denis Sassou-Nguesso à l’élection présidentielle.

A l’orée de l’élection présidentielle de mars 2021, tous les partis politiques de la majorité et de l’opposition s’activent pour mobiliser leurs partisans. C’est dans cet élan que le député Maurice Mavoungou du Mouvement Action et Renouveau (MAR), a rencontré les jeunes de sa circonscription le 16 janvier 2021 sur l’esplanade de l’école Charles Miningou, après avoir entretenu les femmes deux semaines auparavant. Les jeunes ont répondu massivement à l’appel de leur député.
Elu à la troisième circonscription de Lumumba depuis 2002, Maurice Mavoungou bénéficie depuis quasiment 20 ans du soutien de ses mandants qui lui renouvèlent leur confiance en le votant à chaque élection législative. Conscient de cette confiance et de l’espérance que la population porte sur lui ainsi qu’au MAR, le député de Lumumba 3 a réaffirmé son appartenance à la majorité présidentielle. Ainsi, en toute cohérence, il a annoncé son soutien au candidat Denis Sassou-Nguesso à l’élection présidentielle.
Maurice Mavoungou a fait savoir aux jeunes que la priorité du MAR n’est pas de veiller à l’adhésion et à l’enrôlement de nouveaux militants, car cela est déjà un acquis. «Pour notre circonscription, l’heure n’est pas à l’adhésion ou à l’enrôlement des militants. Nous avons plutôt le devoir de préserver le vivre ensemble de tous les citoyens d’une part, et d’autre part préserver l’unité au sein de la majorité présidentielle car l’enjeu du moment n’est pas la promotion des partis politique, mais plutôt l’élection de notre candidat en mars prochain».
Il incombe désormais à chaque jeune de cette circonscription de se faire recenser et de dresser la liste nominative des personnes en âge de voter mais n’ayant pas de pièce d’identité. Puis, de mobiliser et fidéliser l’électorat. Pour réaffirmer une fois de plus leur soutien à Maurice Mavoungou, les jeunes de Lumumba 3 ont souscrit à sa proposition.
Par ailleurs, et profitant de cette occasion d’échanges des vœux, les jeunes ont présenté leurs doléances à leur député en vue de la mise en place des initiatives visant l’émancipation des jeunes. «Votre initiative est la preuve matérielle qui traduit votre volonté de consolider davantage le ‘’vivre ensemble’’ au sein de notre circonscription, au-delà des convictions politiques des uns et des autres. Car nous sommes la deuxième couche sociale à bénéficier de votre bienveillante affection après les mamans le 2 janvier dernier… nous sommes fiers de vous honorable député parce que vous avez toujours été un homme de parole; vous faites ce que vous dites. Comment ne pas vous renvoyez l’ascenseur. Nous tenons à vous rassurer de notre adhésion totale à votre sollicitation d’opérer le choix du candidat de votre famille politique, nous citons Denis Sassou-Nguesso, à l’élection présidentielle du 21 mars 2021», a dit Forida Mouzonga, représentante des jeunes de Lumumba 3.
Le député de la troisième circonscription de Lumumba a aussi rappelé le bilan noir de l’année 2020 au niveau de l’ensemble de la planète suite à la pandémie très meurtrière de la Covid-19 et ses conséquences. Mais, il a invité les jeunes à porter leur regard vers les défis de l’année 2021.

Madocie Déogratias
MONGO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

28 février 2021 18 h 58 min

Editorial

Ils seront 7 !

Ainsi donc, comme les mousquetaires d’Alexandre Dumas, ils seront sept ! Ils seront sept candidats pour la présidentielle du 21 mars prochain. Le Conseil constitutionnel n’a écarté qu’un candidat sur les 8 qui avaient manifesté leur désir à prendre part à la course.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (123 759)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (55 570)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (33 074)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 789
  • 3 477
  • 76 397
  • 27 février 2021
facilisis id dolor. Sed commodo ultricies ipsum