Sélectionner une page

POESIE : Julien Makaya Ndzoundou signe «Les morsures obscures»

POESIE : Julien Makaya Ndzoundou signe «Les morsures  obscures»

Louvrage «Les morsures obscures» est un recueil de poèmes de 82 pages, publié en 2021 aux Editions Kemet (Paris, France) et qui porte la signature de Julien Makaya Ndzoundou. Préfacé par Winner Dimixon Perfection et postfacé par Marie-Léontine Tsibinda Bilombo, ce livre a été présenté et dédicacé samedi 15 mai dernier, à Brazzaville. C’était sous la modération d’Emeraude Nkouka, critique littéraire.
Pour Julien Makaya Ndzoundou le titre «Les morsures obscures» est l’expression des douleurs silencieuses des personnes considérées comme des rebuts de la société, dépouillées de leur dignité et subsistant grâce aux miettes parce qu’il n’y a plus de miel. Ces rebuts de la société vivent sous la déflagration de la misère, du fait que le soleil de la félicité n’émet plus de la lumière.
L’auteur estime que l’effondrement du projet idéal s’accompagne de la conspiration du bonheur individuel. Et quand la souffrance s’associe à l’existence, l’Homme devient tributaire de la résignation, après l’évasion de la sublimation.
Dans ce recueil de poésie, le cri du poète est une invite à toutes les âmes en errance ou en désespérance à dessiner une nouvelle maquette, pour aller à la quête, à la conquête ou à la reconquête du bonheur sur cette planète.
Julien Makaya Ndzoundou est auteur de plusieurs publications, entre autres, «Pour une nouvelle gouvernance du Congo-Brazzaville», un essai publié en 2015 aux Editions L’Harmattan-Congo; «Métempsychose constitutionnelle en République du Congo», publié en 1996; «Crise et décadence de l’Afrique noire, les versets nègres» (2018, Editions L’Harmattan-Congo; «La saison des perversions» et «L’appel du Kilimandjaro».
Le recueil «Les morsures obscures» est vendu à 8000 F. CFA.

Marcellin MOUZITA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

29 juillet 2021 18 h 44 min

Editorial

10 ou 40% ?

Avant, cela nous scandalisait. Puis, cela a étonné. Aujourd’hui que nous sommes blasés, on hausse les épaules et on passe à autre chose. La pratique de réclamer 10% d’un marché ou d’un service, du plus important au plus banal, s’est incrustée dans le paysage.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 2 064
  • 1 991
  • 350 622
  • 28 juillet 2021