Sélectionner une page

PLAIDOYER : A Pointe-Noire où l’on reparle du Stade Franco Anselmi

PLAIDOYER : A Pointe-Noire où l’on reparle du Stade Franco Anselmi

La cession du Stade Franco Anselmi à la municipalité n’a pas fini de meubler la conversation des nostalgiques de cette enceinte de football, qui est l’ancêtre des stades de Pointe-Noire.
Le 15 octobre 2020, le ministre des Sports Hugues Ngouelondélé, en séjour de travail à Pointe-Noire, a au cours d’une séance de travail avec les autorités de la ville, annoncé sa décision de céder la gestion du Stade Franco Anselmi aux autorités municipales. La municipalité a pour but de le détruire pour en faire, «un grand centre commercial porteurs d’emplois», expliquait le député-maire Jean-François Kando.

Non à la destruction du stade
Bien qu’il soit dans un triste état, car pas entretenu ces dernières années, il est encore bien utile, disent les nostalgiques qui ne sont pas dans la logique de détruire leur bon vieux joyau. «Pointe-Noire ne manque pas d’espaces libres pour ériger des centres commerciaux. Pourquoi ne pas le faire là où se trouve le marché de l’ex-parc d’exposition la foire ou dans la future zone économique spéciale en création? Le stade Franco Anselmi constitue pour nous, natifs de Pointe-Noire, un patrimoine historique de la ville. Quel héritage allons-nous laisser à nos enfants? Aujourd’hui, nous parlons de la baisse de niveau de notre football. Parmi les causes, le manque criard des espaces de jeux pour les enfants», note avec amertume Jean De Dieu Tchivika, un ancien dirigent du FC Abeilles.
Florence Beyanguele, supportrice de l’AS Cheminots n’est pas en reste et penche pour la réhabilitation de Franco Anselmi: «J’étais déçue quand j’ai suivi cette information à la télévision. L’idée de création d’emplois n’est pas mauvaise. Mais, combien de personnes vont travailler là-bas? La ville a besoin de s’étendre. Avec les recettes générées par les marchés domaniaux au quotidien, le Conseil peut construire son super-marché à Vindoulou ou ailleurs pour, semble-t-il, booster son assiette fiscale. Au lieu de détruire le stade, pourquoi ne pas l’améliorer en le dotant par exemple d’une pelouse synthétique, de vestiaires et de toilettes modernes comme l’exige la Fifa, afin qu’on ait deux stades à Pointe-Noire? Ainsi, les jeunes auront du travail. Non ! ne détruisez pas notre stade ».
Pour la petite histoire, les travaux de construction du «Stade A.S.P.» ont commencé en 1939. C’était une propriété de l’A.S.P. (Association sportive ponténégrine : (pour Blancs uniquement). En 1953, en souvenir de Franco Anselmi qui s’était tué le 8 mars 1952 aux commandes d’un aéronef du club, le stade est rebaptisé «Stade Franco Anselmi». Grand sportif et ami des jeunes, Franco Anselmi a fondé l’A.S.P.
Ce stade a porté des centaines de joueurs sur les fonts baptismaux du football et vu passer de prestigieux joueurs comme Edson Arantes Dos Nascimento dit «roi Pélé» et son équipe, FC Santos. Pelé a joué et gagné sur le sable mouillé du stade Franco Anselmi contre la sélection du Kouilou, le 17 janvier 1969. Score final: 3 à 0. C’est l’un des souvenirs qui plaident à la non destruction de Franco Anselmi. Cela suffira-t-il?

Equateur Denis NGUIMBI

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

25 novembre 2020 3 h 03 min

Editorial

Protestants en marche

Au bout d’un synode, une assemblée plénière des dirigeants et de ce que l’on qualifiera de forces vives, l’Eglise évangélique du Congo, EEC, a fini par refaire son unité. Pendant quatre jours, à la paroisse de Makélékélé Matour de Brazzaville, nos sœurs et frères protestants ont lavé leur linge sale en famille, passé en revue les écueils à une annonce fluide de la Parole du Salut, tracé les lignes d’un futur rempli de moins de scories.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (47 177)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (21 042)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (17 623)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 158
  • 2 262
  • 53 175
  • 18 novembre 2020
sit id ut eget non nunc commodo Aenean libero