Sélectionner une page

PassageS de témoin : Eric Mbendé et Sadate Manzékélé Bokenga prennent les commandes

PassageS de témoin : Eric Mbendé et Sadate Manzékélé Bokenga prennent les commandes

Nommé le 24 décembre dernier en Conseil des ministres, Eric Mbendé a effectivement pris ses fonctions de directeur général de l’intégration le 7 janvier 2021. Il remplace à ce poste Daniel Molongandzeyi. De son côté, Sadate Girest Manzékélé Bokenga, nouveau directeur général des transports terrestres, a succédé le même jour à Placide Mpan. Les passations se sont déroulées dans un esprit de franche collaboration, sous la supervision de Ferdinand Sosthène Likouka, directeur de cabinet de la ministre du Plan.

Les deux passations de service ont consacré le transfert des documents: l’organigramme, la situation des personnels (effectifs, statuts, position administrative), le matériel (mobilier de bureau, équipements informatiques et moyen roulant) et les dossiers techniques et financiers en cours..
Après avoir passé sept ans à la tête de la direction générale de l’intégration, Daniel Molongandzeyi, a fait de la direction générale une structure de coordination de diverses initiatives et des aspects relatifs à l’intégration régionale. Il a engagé plusieurs chantiers tant sur le plan national, sous-régional, régional que continental: la réforme de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), la mutation du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), la résolution des problèmes de gouvernance interne au sein du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), le programme de rationalisation des Communautés économiques de l’Afrique centrale, l’institutionnalisation du système d’économie verte de l’Afrique centrale (SEVAC) avec son système de financement à travers le Fonds d’économie verte de l’Afrique centrale (FEVAC) et la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale (ZLECAF).
La direction générale laisse un organigramme constitué de 4 directions centrales et 11 services. Elle compte 17 fonctionnaires, 18 agents décisionnaires et autres. Mais elle ne possède aucun moyen roulant.
Eric Mbendé à son tour, a mis l’accent sur la gestion de la présidence en exercice de la Communauté des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) par le président de la République, laquelle implique la présidence du conseil des ministres de cette Communauté par la ministre du Plan, la présidence du Comité inter-Etats des experts de la CEEAC, le suivi des conseils avec le ministère du Commerce du dossier sur la ZLECAF qui est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2021, etc.
La deuxième passation a concerné Sadate Girest Manzékélé Bokenga et Placide Mpan à la direction générale des transports terrestres. Le sortant a présenté un bilan élogieux pour les deux mandats qu’il y a assumés. Il a été l’initiateur de plusieurs projets qui ont pris corps dans le domaine des transports terrestres: les gares routières, l’aménagement des postes de pesage et de péage matérialisés par le ministère des Grands travaux. La direction générale des transports terrestres est structurée en quatre directions centrales, 12 directions départementales. Depuis 2005, les activités des directions départementales et celles de la direction générale ne sont plus jumelées, car les permis de conduire et autres se font dans les directions départementales. L’effectif du personnel est de 277 agents de l’Etat et 68 décisionnaires.
Sadate Girest Manzékélé Bokenga promet de travailler avec sérénité et de redoubler d’effort. Il a remercié son prédécesseur pour le travail abattu.

Aybienevie
N’KOUKA-KOUDISSA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 323 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 323 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 14 h 34 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 900)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 245)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 799)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 12
  • 7 337
  • 13 289
  • 428 038
  • 16 mai 2021