Sélectionner une page

PARTENARIAT : L’ACBEF et Chevron soutiennent les femmes enceintes du CSI de Mbota-Etraba

PARTENARIAT : L’ACBEF et Chevron soutiennent les femmes enceintes du CSI de Mbota-Etraba

Dans le cadre de son projet Kenguila Mwana (protège l’enfant), l’Association Congolaise pour le Bien-être Familiale (ACBEF – antenne communale de Pointe-Noire) a initié un programme de soutien aux jeunes filles-mères, en partenariat avec la société pétrolière Chevron Congo. Ce projet vise, entre autres, le planning familial et l’éducation des jeunes filles pour qu’elles gèrent au mieux leur maternité y compris leur nutrition.

La toute première cérémonie de remise des kits alimentaires dans le cadre de ce partenariat a eu lieu au Centre de santé intégré de Mbota-Etraba le samedi 17 octobre 2020, sous l’autorité du président communal de l’ACBEF, Alphonse Kinkondi, des représentants de ce CSI et de la société Chevron.
Ce n’est pas la première fois que Chevron et l’ACBEF développent un partenariat autour des problématiques liées à la femme et à l’enfant. A travers le projet Kenguila Mwana mis en place depuis le dernier trimestre de l’an 2019, plus de 60 femmes enceintes sélectionnées au CSI de Mbota-Etraba ont bénéficié d’un apport en produits consommables pour mener à terme leur grossesse dans des conditions optimales.
De nombreuses études révèlent en effet que la malnutrition au Congo est à l’origine de nombreux cas de morbidité infantile, de décès de nourrissons et d’enfants avant l’âge de cinq ans. Selon les statistiques du Programme national de développement sanitaire, 26% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique, et 14% d’entre eux d’une insuffisance pondérale. La prévalence moyenne des petits poids étant de 13%. C’est donc pour inverser tant soit peu la tendance que le projet a été mis en place grâce à l’appui de Chevron.
‘’….Après la sensibilisation des jeunes filles élèves dans les écoles sur les IST/VIH/SIDA et les grossesses non désirées, nous avons retenu une soixantaine de femmes enceintes que nous allons accompagner par un apport en kits alimentaires composés essentiellement d’aliments nutritifs riches en protides, glucides, lipides et vitamines. Autrement dit, l’assiette complète de la femme enceinte’’ a expliqué Alphonse Kinkondi.
Cette action de cœur et d’amour a satisfait les bénéficiaires. L’une d’elles Dorcia Mantsangui Niangui a dit: ‘’Ce n’est pas fréquent qu’une société soit sensible envers la femme enceinte ici au CSI de Mbota-Etraba comme l’a fait Chevron avec l’ACBEF. Je ne trouve pas les mots justes et suffisants pour exprimer la joie que ressent chaque femme ici présente. Aucune attitude de notre part ne peut justifier à sa juste valeur la dimension du geste à notre endroit à travers Kenguila Mwana….Nous leur disons infiniment merci’’.
Une satisfaction partagée par le personnel soignant du CSI, représenté par Mme Roseline Bikouya, responsable du Centre. Au nom du médecin chef du District sanitaire n°4, elle a remercié l’ACBEF et Chevron qui, en plus de l’accompagnement de la femme enceinte, ont offert du mobilier pour l’accueil des femmes enceintes, tout comme des commodités de travail pour infirmières et sages-femmes.
Pour rappel, plusieurs activités prévues par l’antenne communale de l’ACBEF Pointe-Noire ont déjà été organisées en ce qui concerne la malnutrition. Il s’agit notamment de la formation des sages-femmes, des infirmières et des relais communautaires sur les dangers de la malnutrition maternelle et infantile; le planning familial et la sensibilisation des populations environnantes du CSI sur toutes ces questions sensibles.

Jean BANZOUZI-MALONGA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 décembre 2020 14 h 16 min

Editorial

Système

Il n’y a pas idée plus répandue dans l’opinion que celle d’ériger en système les pratiques les plus généralement décriées dans la société. Vous parlez de corruption, de passe-droit, de détournement, d’impunité, de faible engagement à contrer les anti-valeurs, de comportements arrogants et insouciants devant le bien public ? On vous présente «le système» comme bouclier et justification à tout. C’est le système !

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (53 788)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 932)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (22 205)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 3
  • 2 892
  • 2 037
  • 58 213
  • 2 décembre 2020
Praesent massa dictum id libero. quis,