Sélectionner une page

paroisse Saint Jean-Baptiste de Talangaï (ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE) : 146 catéchumènes ont reçu le sacrement de baptême et de première communion

paroisse Saint Jean-Baptiste de Talangaï (ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE) : 146 catéchumènes ont reçu le sacrement de baptême et de première communion

Dans la plupart des paroisses de l’archidiocèse de Brazzaville et selon le calendrier fixé par Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville, COVID-19 oblige, afin de sauver l’année pastorale 2019-2020, le mois de novembre a été consacré aux sacrements de baptême et de première communion.

C’est le cas de la paroisse Saint Jean-Baptiste de Talangaï qui a administré le premier sacrement de l’initiation chrétienne à 146 chrétiens (enfants, jeunes et adultes). Cela s’est déroulé le dimanche 22 novembre 2020 en la solennité du Christ-Roi de l’univers, à la messe de 10 heures au cours de laquelle, l’abbé Alexis Tobangui, curé de la paroisse, accompagné des abbés Charbel Bahoumina, Diany Mountou, Chancelvy Nguimbi, tous vicaires et Bob Bounkazi, stagiaire diaconal ont administré le premier sacrement de l’initiation chrétienne, d’abord le samedi 21 novembre pour la cérémonie de baptême dont l’animation a été assurée par la communauté d’enfants Yamboté, puis le dimanche 22 novembre pour la messe de première communion animée par la chorale Echo du désert.
L’année catéchétique 2019-2020 marquée par l’irruption brutale causée par la pandémie de la COVID-19 a été sauvée pour la circonstance, a souligné l’abbé Tobangui dans son homélie. «Pourtant, l’année pastorale avait bien commencé avec la célébration de la fête de Noël, et pendant que nous nous préparions pour la célébration de la fête de Pâques, voilà le diable de la COVID-19 sortie on ne sait d’où, vient ébranler notre foi. En tout cas, ni la COVID-19, ni la fermeture de nos églises ne saurait prendre le dessus sur notre foi. Malgré le confinement et le déconfinement qui ont duré près de quatre mois, le Seigneur ne nous a pas abandonné. Rendons grâce à Dieu pour sa miséricorde et sa bonté infinies. Vivons comme le vrai Roi de l’univers qui est Jésus le sauveur et non comme les rois de ce monde qui veulent avoir tout à leur seul profit.
La première communion ne doit pas être pour vous, votre première et dernière apparition à l’église, mais vous devez être présents chaque dimanche à la messe et poursuivre le catéchisme pour qu’enfin vous obtenez le sacrement de confirmation. Soyez assidus à la messe et professez votre foi en l’Eglise catholique. Ne vous laissez pas emporter par les bizinga, les nouveaux mouvements religieux, mais restez fidèles à la promesse de votre baptême, car vous êtes prêtres, prophètes et rois», a martelé l’abbé Alexis Tobangui.
Vers la fin de la messe, le curé de la paroisse a invité les nouveaux chrétiens et l’ensemble de la chrétienté paroissiale a doublé d’effort dans la collecte des fonds pour que l’engagement pris devant Mgr l’archevêque le dimanche 24 juin 2018 lors de la pose de la première pierre pour la construction de la Maison du cinquantenaire et l’achèvement des travaux dans les délais raisonnables soit honoré. Afin que la célébration de l’an 50 de notre paroisse soit faite à la date prévue en juin 2021.
Le dimanche 29 novembre 2020, le tour est revenu à 46 chrétiens qui se sont engagés dans les différents mouvements d’apostolat à travers la profession de foi.

Pascal BIOZI KIMINOU

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

21 janvier 2021 8 h 43 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (94 196)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 295)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 697)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 573
  • 1 706
  • 75 311
  • 16 janvier 2021
adipiscing facilisis sem, Curabitur risus. venenatis sed Praesent