Sélectionner une page

PAROISSE SAINT FRANÇOIS D’ASSISE (ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE) : Mgr Anatole Milandou a béni les travaux du forage

PAROISSE SAINT FRANÇOIS D’ASSISE (ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE) : Mgr Anatole Milandou a béni les travaux du forage

Un forage en construction dans la cour du presbytère de la paroisse Saint François d’Assise de Brazzaville a été béni mercredi 29 juillet 2020 par Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville. C’était en présence de l’abbé Jonas Koudissa, curé de la paroisse, curé doyen du doyenné Centre-Ville et promoteur du projet; du père Joseph Commisso, secrétaire de la nonciature apostolique du Congo, représentant Mgr Francisco Escalante Molina, nonce apostolique au Congo qui a assuré la transmission des fonds de l’Allemagne au Congo, et de l’abbé Donatien Bizaboulou, vicaire général de Brazzaville, chargé des vocations, des séminaires et du clergé, ainsi que de quelques laïcs de la paroisse à l’honneur.
Au début de la cérémonie, l’abbé Jonas Koudissa a fait une brève présentation technique de ce projet financé presqu’entièrement par le diocèse de Rottenburg-Stuttgart (Allemagne), consistant en la construction d’un forage en vue de remédier aux problèmes d’approvisionnement en eau dans cette paroisse construite en plein Centre-Ville, à l’entrée de l’arrondissement 2 Bacongo.
Exécutant le rite de bénédiction, Mgr Anatole Milandou a relevé l’importance de l’eau dans la société, en soulignant que ce forage allait permettre de remédier aux besoins en eau des paroissiens et des populations environnantes. L’eau est essentielle à la vie, car «sans eau on ne peut rien faire, rien construire. C’est pourquoi, il faut féliciter l’abbé Jonas qui a eu cette idée de solliciter de l’aide au diocèse de Rottenburg-Stuttgart en Allemagne, afin de réaliser ce projet qui procurera des bienfaits aux paroissiens et aux populations environnantes», a déclaré l’archevêque.
A la fin de la cérémonie, le curé a dévoilé à la presse, les performances techniques de ce forage ayant une capacité de 5.000 litres au départ, mais prévu pour atteindre 10.000 litres, lorsque les travaux du nouveau presbytère (R+2) en construction seront achevés. La durée des travaux de construction du forage est estimée à 26 jours.
A signaler que conformément aux affectations des ouvriers apostoliques de l’archidiocèse de Brazzaville pour l’année pastorale 2020-2021, à compter du 1er septembre 2020, l’abbé Jonas Koudissa ne sera plus curé à la paroisse Saint François d’Assise, car appelé à d’autres fonctions.

Gislain Wilfrid
BOUMBA

Ils ont dit…

Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville :

«Vous-mêmes, vous connaissez l’importance de l’eau dans la vie d’un homme. Nous creusons partout parce qu’il n’y a pas d’eau dans la ville. Que dans les paroisses, il y ait de l’eau. Là où on peut apporter de l’eau, qu’il y ait de l’eau. L’homme a besoin d’eau pour vivre. Beaucoup de paroisses construisent des forages sans que l’évêque vienne bénir. Lui (Ndlr: le curé), il a pensé que l’évêque puisse venir pour le faire, alors je suis venu.»

Abbé Jonas Koudissa, curé de la paroisse saint François d’Assise:

«Vous savez que l’eau, c’est la source vitale. Malgré les efforts accomplis dans notre pays, nous avons toujours ce problème d’eau à Brazzaville et dans le pays. Nous avons pensé qu’il fallait avoir l’autonomie en eau, surtout que nous avons un grand chantier qui demande de l’eau. Bien sûr que c’est d’abord pour la paroisse, mais nous pensons aussi à la population environnante. La durée estimative est de 26 jours, mais ça devrait se faire en trois semaines. Nous voulons avoir l’eau de façon mécanique, c’est-à-dire sans toujours avoir à recourir à une moto pompe pour que l’eau coule du robinet. Pour réaliser ce projet, nous avons demandé de l’aide à nos frères et sœurs chrétiens du diocèse de Rottenburg Stuttgart, où j’ai terminé ma formation en Allemagne. Ils ont accepté de financer ce projet presqu’entièrement, la paroisse n’apportant qu’une part modeste. Nous prévoyons 5.000 litres d’eau dans un premier temps. Plus tard, la capacité sera portée à 10. 000 litres, quand le nouveau presbytère sera entièrement construit. Je rappelle que ce sera un bâtiment à deux étages (R+2).»

M. Pascal Eloussoukina, secrétaire permanent de la paroisse Saint François d’Assise:

«Souvent, dans ce secteur, lorsque nous sommes alimentés, c’est avec un surpresseur. Avec la construction de ce forage, ça va nous soulager aussi financièrement, parce qu’au niveau de La Congolaise des Eaux (LCDE), nous sommes sur la liste des grands consommateurs. Nous payons l’eau chaque fin du mois à hauteur de 56.000 frs. Là, vous voyez le coût que ça fait par année. Avec la construction de ce forage, la paroisse pourra un peu respirer. Bien sûr, il faudra veiller à l’entretien, mais sur ce point nous avons déjà une bonne expérience avec le groupe électrogène de la paroisse.»

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 août 2021 3 h 19 min

Editorial

A notre santé !

Il y a un contraste sidérant à constater, avec l’homme de la rue, que «les deux industries les plus dynamiques du pays» sont la bière et la morgue. Chaque jour que Dieu fait, nous nous donnons en spectacle attablés aux bistrots, seuls ou avec des amis, hommes ou femmes, devant un alignement de bouteilles ou de cannettes bien moussantes dès 9h du matin. C’est d’ailleurs le meilleur indicateur pour savoir si les salaires ont été virés dans les banques.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 152
  • 2 207
  • 305 571
  • 1 août 2021